Un plan régional de relance exceptionnel

Un plan régional de relance exceptionnel

En Auvergne-Rhône-Alpes, la crise sanitaire a entraîné une baisse d’environ un tiers de l’activité économique, et fait augmenter le chômage de près de 9 % en mars 2020. Trésorerie insuffisante, chiffre d’affaires en berne : l’impact a été fort, la réponse devait l’être aussi.

Le plan régional de relance économique présenté le 4 juin par son président Laurent Wauquiez vise un triple objectif : soutenir puissamment l’économie régionale, accompagner la transformation des entreprises et sauver les emplois.

« Depuis le début de la crise, la Région met en oeuvre des mesures concrètes grâce à sa bonne gestion pour accompagner les différents secteurs d’activité : l’objectif majeur est de lutter contre les effets dévastateurs de la crise sur le tissu économique local , explique Laurent Wauquiez. Derrière la crise sanitaire, le danger est celui de la crise de l’emploi. Pour y faire face et sauver jusqu’à 100000 emplois, la Région va déployer 1 milliard d’euros. C’est un immense défi qui sera relevé collectivement, avec l’appui des collectivités locales et des entreprises. »

Ce plan devrait générer un effet de levier de près de 3 milliards d’euros sur trois ans. Les stratégies régionales confortées Les difficultés éprouvées pendant cette période ont conforté la Région dans ses choix stratégiques, affirmés dès 2016 et ayant montré toute leur pertinence. La crise a par exemple souligné l’importance d’approvisionnements locaux. Le plan de relance économique met l’accent sur quatre axes prioritaires :

  • renforcer le soutien de la Région à l’économie de proximité ;
  • réaffirmer et relancer la préférence régionale ;
  • relocaliser les emplois ;
  • former à l’économie verte et numérique de demain.

À terme, l’enjeu est de repenser l’économie régionale pour la rendre plus verte, plus numérique, plus durable, et de l’accompagner dans ses transformations. L’objectif ? Bâtir une Région Auvergne-Rhône-Alpes encore plus forte et qui préserve ses emplois.

Retour en haut de page