• Les inscriptions au transport scolaire pour l’année 2022-2023 sont ouvertes. Rendez-vous sur le site La Région vous transporte.

Le budget

Contenu
Titre
Budget primitif 2022 : un budget pour favoriser la relance et défendre nos emplois

Zoom sur

Chapô

Présentation du budget de la Région par Nicolas Daragon, vice-président, délégué aux finances, à l'administration générale et aux ressources humaines. "Pour la 6ème année consécutive, Auvergne-Rhône-Alpes est la Région la mieux notée en France"

Preview image for the video "Une minute pour des projets : Nicolas Daragon parle des compétences de la Région".

Le budget 2022 s’équilibre à 3,9 milliards d’euros (Hors remboursement et opération de gestion de dette et FEADER)

Texte

La confirmation de la notation AA de la Région par Standard & Poor’s, le 10 décembre 2021, est intervenue à la suite de la crise sanitaire lors de laquelle la Région a multiplié les actions pour accompagner les entreprises et les habitants, avec notamment un plan de relance économique doté d’1 milliard d’euros. L’agence a également maintenu la notation aa+ (stable), supérieure à celle de l’État, pour la qualité de crédit intrinsèque de la Région. Ces notations traduisent « le très fort pilotage budgétaire de la Région et sa rigueur financière ».

1,38 milliard d’euros investis, un niveau record

Avant le vote du budget primitif 2022, lors de l’assemblée plénière des 16 et 17 décembre, le président de la Région Laurent Wauquiez a déclaré : « Notre objectif, c’est de faire un budget pour la relance, pour aller de l’avant. Notre bonne gestion nous permet d’investir comme nous ne l’avons jamais fait. Nous allons investir près d’1,4 milliard d’euros en 2022. Ce n’est pas un budget frileux, c’est un budget dans lequel jamais la Région n’aura autant déployé de force de frappe pour aller de l’avant, sur les priorités qui sont les nôtres : l’emploi, avec la relocalisation, la santé, la sécurité, l’éducation pour nos enfants…»

Le budget 2022 s’équilibre à 3,9 milliards d’euros, dont 1,38 milliard de dépenses d’investissement, soit une hausse de 124 millions d’euros par rapport à 2021. L’épargne est également en hausse de 59 millions d’euros, et le choix a été fait de ne pas augmenter les impôts et taxes.

Citation

Il faut que chaque euro dépensé soit un euro utile pour l’avenir, sans creuser la dette laissée à nos enfants. Notre budget est conçu sur quelques principes simples : des dépenses de fonctionnement administratif qui n’augmentent pas plus vite que les recettes, pas de hausse d’impôts ni de taxes, et ne pas entrer dans une mécanique de surendettement. Tout ceci est au service d’un objectif : investir, pour permettre à notre Région de préparer l’avenir. » Parmi les grands axes d’action : « aider les conditions d’études de nos enfants, sécuriser nos communes par du déploiement de matériel de vidéoprotection, travailler sur la relocalisation de notre économie pour défendre nos emplois, investir sur le domaine de la santé, en gardant notre ligne directrice."
Laurent Wauquiez, président de la Région

Média
Image
Budget 2022 : graphique des dépenses de fonctionnement
Texte

Les principaux axes d’action

  • Économie : ramener les emplois chez nous, relocaliser, préférence régionale : Priorité majeure de l’action régionale, le développement économique occupe une place de premier plan au sein du budget 2022 avec 568 millions d’euros qui y sont consacrés. Lors de cette assemblée plénière, un plan régional de relocalisation stratégique d’un montant total de 1,2 milliard d’euros a été présenté afin de faire revenir sur notre territoire les entreprises et les emplois (lire en encadré ci-dessous).
  • Une politique transversale en faveur de la sécurité : pour sécuriser les transports, les lycées, aider les communes, agir pour la protection des commerçants et lutter contre les violences faites aux femmes.
  • Une véritable politique régionale de santé : lutter contre les déserts médicaux, investir pour les hôpitaux de proximité, agir pour la prévention et pour la formation des professionnels de santé.
  • Une Région modèle de l’écologie positive : Première Région de France sur les énergies renouvelables et l’hydrogène vert, Auvergne-Rhône-Alpes développe une action forte en faveur de l’environnement fondée sur l’innovation, la recherche et le développement économique.
  • Agir et investir pour notre jeunesse : investir pour nos lycées, ouvrir de nouveaux établissements (ouverture prévue de 7 nouveaux lycées sur l’ensemble du territoire), valoriser l’apprentissage.
  • Soutenir le pouvoir d’achat des familles : dispositifs de soutien direct au pouvoir d’achat (cartes Pass’, gratuité des manuels scolaires, bourses…), et aucune augmentation de fiscalité qui pénaliserait les familles (taxation carburant la plus faible de France, et baisse de la taxe sur les cartes grises).
Texte

1,2 milliard d’euros pour protéger notre industrie et nos emplois

Les élus régionaux ont adopté vendredi 17 décembre 2021 un plan dédié à la protection de nos activités industrielles, à la sauvegarde de notre souveraineté économique et de nos emplois : « 1,2 milliard d’euros vont être ainsi mobilisés, sur 6 ans, pour ramener de l’activité industrielle et 30 000 emplois chez nous », précisent le président de la Région Laurent Wauquiez et Stéphanie Pernod, 1re vice-présidente de la Région déléguée à l’économie, à la relocalisation et à la préférence régionale. « Produire en France, c’est réduire l’empreinte carbone de notre consommation, c’est miser sur des circuits courts plus responsables, et c’est aussi protéger nos emplois. »

Élaboré en concertation avec tous les acteurs économiques d’Auvergne-Rhône-Alpes, ce plan de relocalisation stratégique de la Région vise à « renforcer notre industrie et nos champions locaux pour conforter note souveraineté économique ». Il s’articule autour de 4 axes principaux :

  •     Détecter les projets de relocalisation : L’objectif est d’identifier et de cibler des activités à forte valeur ajoutée pour le territoire, viables sur le long terme. Actions déjà programmées : création d’un « club relocalisation » avec une centaine d’entreprises emblématiques de la région, organisation d’événements et de rencontres liés à la relocalisation, développement d’une « marque Auvergne-Rhône-Alpes ».
  •     Accompagner les projets de relocalisation : Création d’un « pack relocalisation », spécialement pour les entreprises qui relocalisent, création d’un fonds d’investissement « Relocalisation » complétant les dispositifs régionaux.
  •     Soutenir les embauches de nos entreprises, notamment en renforçant la politique en faveur de l’emploi et de la formation, en faisant mieux connaître les métiers de l’industrie, en favorisant les mutualisations d’emplois et en allant chercher de nouveaux viviers de candidats pour répondre aux besoins actuels et futurs des entreprises.
  •     Concrétiser les projets de relocalisation : Pour que les projets de relocalisation se concrétisent, il faut offrir les meilleures conditions d’accueil. Implanter des entreprises implique en effet de disposer de foncier disponible et rapidement mobilisable. À ce titre, les acteurs économiques locaux s’accordent pour pointer la rareté du foncier disponible en Auvergne-Rhône-Alpes. La Région entend se mobiliser pour permettre aux entreprises de s’implanter sur le territoire.
Média
Image
Budget 2022 : graphique des dépenses d'investissement