Arménie, une coopération initiée par Laurent Wauquiez

Arménie, une coopération initiée par Laurent Wauquiez

Temps de recueillement au mémorial du génocide arménien à Tsitsernakaberd.

Du 21 au 24 octobre le président de la Région Laurent Wauquiez, accompagné d’une délégation d’acteurs régionaux, s’est rendu en Arménie pour rencontrer les partenaires de la coopération.

Dès 2016, l’Exécutif régional fraîchement élu a choisi de formaliser les relations existantes avec l’Arménie. Riches, multiples, ces relations sont le fruit d’un passé commun qui dessine un avenir et des intérêts proches. Du 21 au 24 octobre, le président Laurent Wauquiez s’est rendu sur place.

« L’Université française en Arménie est le vaisseau amiral de notre coopération. Le projet UFAR20+ qu’elle porte en lien avec le TUMO est extrêmement motivant et assurera son dynamisme dans la durée » s’est réjoui Laurent Wauquiez lors de sa visite aux côtés d’une délégation d’acteurs régionaux. La Région soutient à hauteur de 600 000 € ce projet pédagogique original qui suscite une levée de fonds de 3 millions d’euros.

UFAR20+ s’incarnera dans un nouveau lieu de 12000 m² qui accueillera environ 2000 étudiants en Arménie. Il vise à améliorer l’employabilité des jeunes Arméniens dans les métiers du numérique grâce au concours du TUMO, un centre qui dispense une formation gratuite et sans prérequis de compétence aux adolescents de 12 à 18 ans dans le domaine des technologies créatives. UFAR20+ vient confirmer la santé de la coopération régionale avec l’Université Jean Moulin Lyon 3.

Des convergences et des opportunités économiques à faire fructifier

Pour aller plus loin, Laurent Wauquiez s’est dit convaincu qu’« un développement peut se faire avec des partenariats dans les secteurs des nouvelles technologies et du numérique, du tourisme et de l’œnotourisme, du thermalisme et des stations de ski ». À cet effet, il a rencontré le Premier ministre arménien Nikol Pachinian dès son arrivée.

La délégation régionale comprenait en outre plusieurs représentants de la communauté arménienne en Auvergne-Rhône-Alpes qui cherchent à développer les échanges commerciaux entre les deux pays et qui ont pu profiter du programme très complet de la mission pour affiner leurs connaissances et enrichir leurs contacts.

Le génocide arménien raconté aux lycéens

Après s’être recueilli à Tsitsernakaberd, le président a rappelé que la Région soutient l’édition d’un livre par la Mission du Mémorial et sa mise à disposition dans les bibliothèques des lycées d’Auvergne-Rhône-Alpes. « La reconnaissance du génocide arménien demeure un combat (…). Avec l’édition de ce livre, je souhaite que tous les lycéens connaissent davantage cette histoire terrible et la souffrance de toutes les familles arméniennes » a-t-il commenté.

Dans la continuité de cette démarche et de la politique régionale en faveur des chrétiens d’Orient, le président Laurent Wauquiez a pris position pour un règlement pacifique de la situation de la République d’Artsakh ; un pays où vivent 95% d’Arméniens, dont l’indépendance n’est pas reconnue et dont le peuple souffre de conditions de vie de plus en plus difficiles. Ainsi, Laurent Wauquiez a signé à Erevan avec Masis Mayilyan, ministre des Affaires étrangères de la République d’Artsakh, une déclaration commune inédite pour soutenir la cause de la République de l’Artsakh et de l’Arménie.

Suite à cette déclaration, la Région a adopté en assemblée plénière des 19 et 20 décembre 2019 un vœu historique adopté à l’unanimité qui stipule que « la Région réaffirme son amitié historique avec la famille franco-arménienne, ici et là-bas. Son indéfectible attachement lui est manifesté régulièrement et le sera plus encore à l’avenir. La Région s’engage à soutenir tout particulièrement les collectivités qui coopèrent avec la République d’Arménie et avec la République d’Artsakh. »

La Région soutient un projet pédagogique original porté par l’Université française en Arménie.

Retour en haut de page