Des races rustiques de moutons, issus des montagnes d’Auvergne-Rhône-Alpes, pour l’Arménie

© Charles Pietri

La Région soutient le programme de développement de l’élevage ovin en Arménie initié par ROM-Sélection. Un accord a été signé lors du sommet de l’élevage à Clermont-Ferrand.

Après un premier succès en 2021 avec l’exportation de 270 ovins, Philippe Meunier, vice-président de la Région délégué aux Relations internationales, et Jean-Luc Chauvel, membre du Bureau de races ovines des Massifs – Sélection, ont signé le 6 octobre 2021 à l’occasion du Sommet de l’Elevage, une Déclaration d’intention pour le développement de l’élevage ovin au bénéfice de la population et des éleveurs arméniens, en présence de Levon Davtyan, vice-consul d’Arménie à Lyon, Gilbert Guignand, Président de la Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes et Caroline Guelon, Conseillère régionale, vice-présidente de la commission Relations internationales.

« L’Arménie, partenaire important d’Auvergne-Rhône-Alpes, traverse depuis septembre 2020 des moments très difficiles. La Région tient plus que jamais à être à ses côtés en soutenant notamment sa filière ovine et les éleveurs d’Auvergne-Rhône-Alpes. Le projet porté par Races Ovines des Massifs – Sélection est un programme « gagnant-gagnant », a souligné Philippe Meunier.

Dans cette Déclaration d’intention, ROM-Sélection et la Région Auvergne-Rhône-Alpes s’engagent à travailler en commun pour mettre en œuvre les moyens humains, techniques et financiers, chacun selon ses moyens, permettant le développement à grande échelle de l’élevage ovin au bénéfice des éleveurs et de la population arméniens à l’occasion d’une opération pluriannuelle.

Ce projet s’appuiera sur l’expérience du Fonds Arménien de France dans le développement de projets économiques en Arménie.

ROM-Sélection regroupe près de 160 éleveurs sélectionneurs. Il a 3 missions principales : l’appui technique à ses membres, la promotion des races ovines « rustiques », ainsi que la vente d’agnelles notamment à l’export. ROM-Sélection a identifié deux zones d’export : l’est de l’Europe et le Caucase.

L’Arménie est un pays essentiellement agricole dont l'altitude (90 % du pays est à plus de 1 000 mètres), la fréquence et l'importance des pentes, le climat (sec l'été et froid l'hiver) favorisent l’élevage de ruminants, notamment ovins. La faible efficacité des races locales, notamment pour le nombre et la qualité des agneaux produits, incite les éleveurs arméniens à s’intéresser aux races françaises sélectionnées pour la production de viande. Les conditions d’élevage conduisent les éleveurs à retenir des races les mieux adaptées à leurs conditions d’élevage, en particulier les races rustiques élevées dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Dans ce contexte, la race Blanche du Massif central est très adaptée aux besoins des éleveurs arméniens.

Ce programme permettra ainsi aux éleveurs arméniens d’acheter à des coûts semblables à ceux rencontrés localement des reproducteurs ovins mâles et femelles, nés et élevés en France par les meilleurs éleveurs de la race Blanche du Massif Central.

Individuellement, les éleveurs peuvent ainsi espérer augmenter la productivité de leur élevage et la qualité des carcasses d’agneaux, et par conséquent augmenter leur revenu. Collectivement, la sécurité alimentaire des populations sera mieux assurée et des flux commerciaux pourront être créés ou confortés vers les pays voisins.

ROM-Sélection prévoit d’envoyer près de 500 reproducteurs par an en Arménie pendant plusieurs années pour un montant total annuel d’échanges estimé à environ 250 000 €.

Retour en haut de page