Le chantier du pôle d’échanges multimodal de Chambéry se poursuit

Le chantier du pôle d’échanges multimodal de Chambéry se poursuit

© AREP Esquisse du pôle d'échanges multimodal de Chambéry

La gare chambérienne fait sa mue. Les travaux de démolition de la galerie Sncf débutent en ce mois de mai. Le chantier a été découpé en plusieurs phases afin d’assurer la continuité de services aux voyageurs.

La galerie du Sommeiller qui abritait l’ancien buffet de la gare, sera prochainement démolie par la SNCF pour libérer le terrain proche de la passerelle, là où seront construits le bâtiment dédié à la vélostation et à des bureaux.
Desservie par environ 200 TER par jour et des trains nationaux, la gare de Chambéry – Challes-les-Eaux est empruntée quotidiennement par près de 10 000 voyageurs dans des conditions loin d’être satisfaisante.
Un premier projet a été initié dans le cadre du Contrat de Plan 2007-2013. Il concernait alors la réalisation d’une nouvelle passerelle et d’un nouveau bâtiment regroupant une vélo-station, un hall multimodal et un espace de vente partagé par les différentes autorités organisatrices de transports.

La passerelle, ouverte aux piétons et aux cyclistes, réalisée en 2015, relie désormais deux quartiers de la ville auparavant coupée par les voies de train.
Le projet de bâtiment a évolué depuis 2014, sous la houlette de la nouvelle majorité municipale, pour mieux intégrer la gare SNCF à la réflexion, et réduire l’enveloppe initiale. Le projet comporte une halle multimodale unique, réalisée sous deux maîtrises d’ouvrages : un bâtiment sous maîtrise d’ouvrage de la SNCF « Mobilités », appelé « bâtiment nord », et un bâtiment sous maîtrise d’ouvrage de Chambéry Métropole, appelé « bâtiment sud ».
À l’issue des études d’avant-projet, le coût de cette halle est estimé à 21 M € dont une participation de la Région estimée à 7 M€.

Le futur pôle, dont l’achèvement est prévu courant 2019, sera constitué d’une gare ferroviaire rénovée, d’un hall multimodal de 1000 m2 destiné aux espaces de vente pour le réseau SNCF, le réseau STAC, et les réseaux de bus départementaux, d’un espace d'information touristique et offrira de nombreux services : commerces, bagagerie, espaces d'attente adaptés à tous les publics, confortables et avec vue sur les montagnes.
Les nouveaux bâtiments accueilleront aussi des bureaux ainsi qu’une nouvelle Vélostation avec 500 places pour garer son vélo, une offre de location de vélos et de voitures, et encore de l’autopartage et une station de taxis.