La Région renforce le plan Beaujolais

La Région renforce le plan Beaujolais

À l'occasion de la mise en perce du Beaujolais Nouveau à Beaujeu dans le Rhône, Laurent Wauquiez a annoncé mercredi 20 novembre, un renforcement du Plan Beaujolais doté désormais de 7 millions d’euros par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, aux côtés de Béatrice Berthoux, Vice-présidente de la Région et Jérémy Thien, Conseiller régional, a participé hier à la mise en perce du Beaujolais Nouveau à Beaujeu dans le Rhône. À cette occasion, il a tenu à rappeler que la Région est un partenaire de premier plan des viticulteurs du Beaujolais. À ce titre, il annonce que l’investissement de la Région dans le Plan Beaujolais 2017/2021 passe de 3 à 5 millions d’euros. Aux côtés du Département du Rhône et des communautés de communes, ce sont 7 M€ qui sont mobilisés pour la viticulture du beaujolais.

La viticulture dans le Beaujolais représente une économie très importante pour la région. Son développement repose notamment sur une importante partie à l’export, à hauteur de 40%, le marché américain étant le premier avec 6 millions de bouteilles exportées, devant le Japon, le Royaume-Uni et le Canada. À l’heure où les États-Unis imposent une taxe de 25% sur les vins français, les prévisions laissent augurer une perte d’exportation importante pour le Beaujolais pour l’année à venir. Face à cette situation, Laurent Wauquiez se dit préoccupé et rappelle que la Région sera naturellement aux côtés des viticulteurs du Beaujolais pour les aider à faire face.

La Région avait lancé un plan de relance économique du vignoble du Beaujolais de 3 millions d’euros pour la période 2017-2021. D’autres partenaires ont accompagné ce plan ambitieux pour l’abonder et le porter à 5 millions d’euros, tels que le Département du Rhône, les collectivités locales et la Région Bourgogne-Franche-Comté.

Deux ans après son lancement, le succès est incontestable avec 244 dossiers votés dont 134 ont déjà été payés soit 55% du total. Face aux nombreux besoins exprimés, la Région a décidé d’investir deux millions d’euros supplémentaires. Le Plan de relance dans sa totalité est donc porté à 7 millions d’euros.

Le plan est structuré autour de 4 axes majeurs :

  • Restructurer et moderniser le vignoble par la relance de l’investissement et assurer la transmission du patrimoine viticole.
  • Restaurer l’image et renforcer la notoriété du vignoble.
  • Muscler les ventes par un renforcement des actions de commercialisation.
  • Accompagner et former les professionnels dans la définition de leur stratégie d’entreprise.

Exemples d’intervention de la Région :

  • 8200 euros d’aides pour acquérir du matériel pour Jean-Guillaume Passot, vigneron récoltant depuis 2005, qui exploite 1,29 hectare de vigne en Côte de Brouilly à Villié-Morgon, juste à côté de Beaujeu.
  • 150000 euros pour la maison des Compagnons du Beaujolais à Lacenas en 2019.
  • Association des producteurs de Brouilly : 20000 euros pour la promotion des appellations.
  • Interprofession du Beaujolais: aide de 19000 euros pour le Salon de l’Agriculture 2019.

Au-delà de ce plan, la Région répond présent quand les viticulteurs sont confrontés à des aléas climatiques dramatiques comme les orages de grêle de l’été dernier qui ont durement affecté le Beaujolais. À ce titre, la Région a débloqué une aide d’urgence de 6 millions d’euros pour les agriculteurs dont 1 million d’euros a été réservé aux viticulteurs.

« Le vin est un des produits français les plus nobles, le fruit d’un savoir-faire qui se perpétue depuis des siècles. Il fait partie du patrimoine immatériel français et contribue au rayonnement de nos régions et terroirs. Pourtant aujourd’hui, il est dicté à notre société une forme de méfiance vis-à-vis du vin. Non, le vin n’est pas un alcool comme les autres. Il faut marteler ce message. En dépend la sauvegarde de l’un de nos plus beaux produits, la marque de la France à travers le monde. C’est la raison pour laquelle, aux côtés de Jean-Pierre Taite, notre Vice-président délégué à l’Agriculture et à la Viticulture, je tiens à réaffirmer auprès de nos viticulteurs du Beaujolais qu’ils pourront compter sur notre entier soutien.D’ores et déjà, nous augmentons significativement notre effort à travers le Plan Beaujolais.», déclare Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Retour en haut de page