Soutien aux acteurs du cinéma, de l’audiovisuel et de la création de jeux vidéo

Soutien aux acteurs du cinéma, de l’audiovisuel et de la création de jeux vidéo

© Charles Pietri
Le secteur du jeu vidéo représente 746 millions d’euros de chiffre d’affaires en Auvergne-Rhône-Alpes (photo d’archives)

Une aide à destination des acteurs du cinéma et de l’audiovisuel de 855 000 € et un soutien de 800 000 € pour les studios de jeu vidéo ont été adoptés en commission permanente par les élus régionaux, le 14 décembre 2020.

Le secteur culturel est durement éprouvé par la crise sanitaire. Deux nouveaux dispositifs ont été mis en place afin de venir en aide aux acteurs du cinéma, de l’audiovisuel et de la filière du jeu vidéo en Auvergne-Rhône-Alpes. Ils prévoient :

855 000 € pour renforcer la capacité des producteurs régionaux de cinéma et de l’audiovisuel à développer une vision stratégique

Plus d’une trentaine de studios d’Auvergne-Rhône-Alpes ont répondu à cet appel à projets. La subvention régionale sera comprise entre 20000 et 40000 € et bénéficiera à 33 sociétés de production (dans l’Allier, la Drôme et le Rhône, en particulier) pour « une aide au catalogue de 91 projets ». L’enjeu est de sécuriser l’activité des producteurs à plus long terme et d’enrichir leurs catalogues de nouveaux contenus.

800 000 € pour le secteur du jeu vidéo, premier produit culturel en termes de chiffres d’affaires

La région est une place forte de production de jeu vidéo, avec 131 entreprises générant 746 millions d’€ de chiffre d’affaires. Ce fonds bénéficiera à 12 projets sélectionnés pour recevoir une aide allant de 30000 à 80000 €. L’enjeu est d’accompagner la création de jeux originaux au stade du développement, de la préproduction et du prototypage, phases déterminantes avant la diffusion et mise sur le marché des jeux. Cet accompagnement reflète la diversité de création des studios d’Auvergne-Rhône-Alpes, sur tous les supports et marchés : mobile, PC, consoles et réalité virtuelle.

© Juan Robert
Au studio TeamTO de Bourg-lès-Valence, dans la Drôme (photo d’archives)

Ils témoignent

Jérôme Duc-Maugé, producteur (Parmi les lucioles films et cocottesminute production) : « Comme de nombreuses activités, l’audiovisuel et le cinéma auront été durablement touchés par la crise sanitaire. Les arrêts de tournage, les retards de livraison auront fait baisser nos chiffres d’affaires et directement nos rentabilités. C’est dans ce contexte que nous avons dû continuer à investir en écriture, en recherche et en développement, dans les scénarios qui verront le jour en 2021. »

Karim Aitouna, producteur (Haut Les Mains Productions) : « Cette aide nous permet de poursuivre le développement d’un court et d’un long-métrage de fiction que nous souhaitions tourner dans notre région. Elle nous aide aussi à maintenir notre activité à l’international notamment la coproduction d’un long-métrage de fiction avec la Tunisie, un projet qui vient de recevoir l’aide à la coproduction franco-tunisienne du CNC. »

Julien Millet, président de Game Only : « Le fonds d’aide au prototypage est crucial pour soutenir le développement de jeux vidéo en région Auvergne-Rhône-Alpes. En soutenant les projets dans leur phase la plus délicate à financer et la plus déterminante pour la suite, cette aide permet aux entreprises locales de trouver des partenariats internationaux. »

Stéphane Baudet, studio The Tiny Digital Factory : « Nous allons pouvoir démarrer notre projet innovant Infinitive Drive dès le début de l’année 2021 et embaucher plusieurs collaborateurs, qui vont contribuer à moyen terme à la croissance de notre PME. »

Retour en haut de page