Assemblée plénière : La Région présente les contrats régionaux de sécurité pour les communes

Assemblée plénière : La Région présente les contrats régionaux de sécurité pour les communes

© Charles Pietri

Pour faire face à l’augmentation de l’insécurité dans les communes et intercommunalités du territoire, l’assemblée plénière des 15 et 16 octobre a voté le deuxième acte de son bouclier de sécurité, renforçant le budget en faveur des contrats régionaux de sécurité.

Le territoire régional, comme le reste du pays, n’est pas épargné par la montée de l’insécurité avec un accroissement des violences faites aux personnes, une augmentation des incivilités et de la délinquance. C’est la raison pour laquelle la Région a décidé de renforcer sa politique en matière de sécurité, en substituant aux actuels partenariats de sécurité avec les communes et intercommunalités des contrats régionaux de sécurité. L’objectif est d’accompagner au plus près de leurs besoins celles qui le souhaitent. Ces contrats se déclinent en trois volets :

Un soutien renforcé en matière de vidéoprotection haute définition

Concernant l’installation d’équipements de vidéoprotection en haute définition dans le but de protéger les espaces publics et les abords des lycées et des gares, le plafond de subventions a été revalorisé. Cela permettra d’ici les prochains mois l’installation de 800 de caméras supplémentaires dans les espaces publics, et la sécurisation des abords de 32 lycées supplémentaires.

Un financement des Centres de supervision urbains (CSU)

C’est dans les Centres de supervision urbains que l’on retrouve les images émanant de la vidéoprotection. Ces structures seront également soutenues grâce à une aide permettant de financer 50% des dépenses liées aux équipements / aménagements techniques et informatiques. Une subvention plafonnée à 100 000 euros par CSU. Ainsi, dans les prochains mois la création et la modernisation de 4 à 5 centres de supervision urbains seront possibles.

Une aide à l’équipement des polices municipales

Enfin, les communes assurant l’équipement de leurs polices municipales pourront désormais se faire aider en matière d’achat d’armement, de moyens de force intermédiaire et d’équipements individuels de protection. 50% des dépenses liées aux équipements des polices municipales pourront être pris en compte, une subvention plafonnée à 30 000 euros par commune et intercommunalité.

© Charles Pietri

Retour en haut de page