Bacacier sur une dynamique de développement à Riom

Bacacier sur une dynamique de développement à Riom

Suite à une mobilisation collective impulsée par la Région et Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises aux côtés de la communauté de communes Riom Limagne et Volcans, le groupe Bacacier, basé dans le Puy-de-Dôme, a repris l’ancienne usine Seita. L’enjeu était de taille : 230 emplois, à terme, sur le site de Riom.

Il y a 2 ans, la fermeture du dernier site de production de la Seita en France, à Riom, laissait craindre des difficultés économiques pour le bassin de Riom en raison des pertes d’emplois (directes et indirectes) estimées ainsi que pour l’avenir de la zone industrielle sur laquelle la Seita était implantée. La reprise du site par Bacacier, groupe spécialisé dans l’habillage métallique de bâtiments, vient rassurer ces inquiétudes. Bacacier, n°3 de son secteur à l’échelle européenne, propose « une offre complète de solutions acier sur tous les marchés de la construction ».

En déplacement lundi 18 mars à Riom, le président de la Région Laurent Wauquiez a rencontré Jean-Christophe Vigouroux, président du groupe Bacacier, au cours d’une visite du site de production.

« C’est une grande aventure qui est portée par le groupe Bacacier, dernière entreprise 100 % française du secteur, déclare Laurent Wauquiez. Je ne pouvais pas accepter que ce bassin d’emploi soit sinistré par un désastre industriel et humain. À la Région, nous avons mis les moyens pour que ce territoire reprenne des couleurs. C’est un engagement constant que nous menons auprès de nos entreprises industrielles, parce qu’elles sont une force d’avenir pour toute notre région. »

Un projet ambitieux accompagné par la Région

Afin de mener à bien son projet de « village Bacacier » sur le site, le groupe mené par Jean-Christophe Vigouroux a prévu un investissement de 49,5 M€ à l’horizon 2025 (dont 12,5 M€ sur la partie immobilière). L’implantation du siège social, du centre décisionnel, de plusieurs services transversaux, d’activités de R&D, le développement de la chaîne de production et la création d’un centre de formation sous l’intitulé d’Académy Bacacier sont au programme des années à venir.

Au niveau des emplois, 230 emplois, dont 130 créations nettes, sont à l’ordre du jour sur le site de Riom, d’ici 2025 également. C’est précisément sur le volet ressources humaines que la Région a réaffirmé sa volonté d’accompagner le groupe en mobilisant ses différents dispositifs, se portant garante pour fournir à Bacacier « des aides pour répondre aux problématiques du recrutement, de la formation et de l’innovation ».

© Michel Pérès / Région Auvergne-Rhône-Alpes
La visite était conduite par le président du groupe Bacacier, Jean-Christophe Vigouroux.

Aller plus loin

www.bacacier.com

Retour en haut de page