Un projet de maison d’accueil pour les familles à l’hôpital de Villefranche-sur-Saône

Un projet de maison d’accueil pour les familles à l’hôpital de Villefranche-sur-Saône

La Région s’engage à hauteur de 350 000 euros pour que la nouvelle « Maison du Petit Monde en Beaujolais » voit le jour en 2020.

Créée en 1997 par des pédiatres hospitaliers lyonnais, l’association « Le petit Monde et l’Univers » a pour objectif d’améliorer la qualité de vie des enfants et adolescents malades.
Elle gère depuis 2008 un établissement sur le site du groupement hospitalier Est de Lyon-Bron : « La Maison du Petit Monde » qui offre une capacité de 54 chambres à destination des familles de personnes hospitalisées, prioritairement les parents d’enfants.
Plus de 1 900 familles soit 4 000 personnes ont en bénéficié car, quand l’hospitalisation se prolonge, permettre aux parents de dormir à proximité de leur enfant est une bonne façon de préserver les repères familiaux et sociaux de l’enfant hospitalisé, et de maintenir le moral du malade et de son entourage.

C’est pourquoi, Dominique Despras, vice-président délégué aux politiques sociales, santé et famille, et Béatrice Berthoux, vice-présidente déléguée aux lycées, ont remis le 4 février dernier un chèque symbolique de 350 000 euros pour la construction d’une nouvelle maison d’accueil à l’hôpital de Villefranche-sur-Saône.
Le coût total de l’opération s’élève à 3,5 millions d’euros. Le groupe APICIL, la Fondation des Pièces Jaunes, la société Starterre, les Autocars Maisonneuve, les dons et legs des familles, plusieurs actions caritatives, et la Région, ont permis de réunir 3 millions d’euros. Restent encore 500 000 euros à réunir pour lancer la construction en 2020 comme l’espère l’association.

Bâti sur le modèle de Bron, le projet caladois « La maison du Petit Monde en Beaujolais » est porté par le docteur Philippe Rebaud, chef du service de pédiatrie et l’équipe de l’Hôpital Nord-Ouest de Villefranche-sur-Saône qui a mis à disposition un terrain pour sa construction.
La maison, d’une capacité de 26 chambres et des parties communes, a pour objectif d’héberger de manière temporaire les familles des patients le temps de l’hospitalisation de leur proche mais aussi les patients en amont ou en aval d’une hospitalisation.

Voir l'image en grand
Michel Pérès

Retour en haut de page