Le SRDEII de la Région Auvergne-Rhône-Alpes adopté

Le SRDEII de la Région Auvergne-Rhône-Alpes adopté

© Getty images

Après 8 mois de concertation, les élus régionaux ont adopté le Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation. Objectif : s’affirmer comme un géant européen.

Confortée par la loi Notre, la région est devenue la tête de file en matière de développement économique.
En Auvergne-Rhône-Alpes, les élus ont fait le choix d’une large concertation et de travailler en équipe, associant entreprises, départements et EPCI et l’assemblée a adopté vendredi 16 décembre une stratégie économique pour les 5 années à venir.

Objectif : affirmer la région en tant que leader européen. Auvergne-Rhône-Alpes est en effet déjà bien positionnée en France avec le premier PIB (243 Md€ en 2013) derrière Ile-de-France, le 7e à l’échelle européenne. Les élus veulent gagner deux places.

Les élus se sont fixé 4 axes pour conforter cette ambition :

  • Donner la priorité au soutien aux entreprises, en accompagnant directement 10 000 d’entre elles par an ; appuyer l’émergence d’ETI grâce à des programmes ciblés, renouer avec une économie de proximité dynamique.
  • Créer de l’emploi grâce à des plans de formations ajustés aux besoins immédiats des entreprises, soutenir la création de 10 000 emplois dans le secteur digital d’ici 5 ans, de 10 000 emplois dans le tourisme et franchir le seuil des 50 000 apprentis.
  • Parier sur un secteur industriel modernisé, grâce à un réseau de PME, souvent familiales, puissant et dynamique en accompagnant la mutation digitale actuellement à l’œuvre, susciter des vocations auprès des jeunes en leur proposant des options de formation attractive.

Créer la « team Auvergne-Rhône-Alpes », en fusionnant les différents clusters, en décloisonnant les approches sectorielles, renforcer les liens entre ETI, PME, start-up et grands groupes afin notamment de chasser en meute sur les marchés mondiaux.

Aller plus loin