Le budget 2019 à l’ordre du jour de l’assemblée plénière de décembre

Le budget 2019 à l’ordre du jour de l’assemblée plénière de décembre

© Michel Pérès

Les élus se réuniront à l’Hôtel de région mercredi 19 et jeudi 20 décembre pour un nouveau marathon.

Après les orientations budgétaires débattues lors de la précédente séance, le budget régional sera à nouveau le dossier majeur à l’ordre du jour de cette dernière séance de l’année 2018.
Les élus devront débattre et adopter le budget primitif 2019, d’un montant de près de 4,3 milliards d’euros, alors que la Région vient de se voir décerner une « Marianne d’or » pour sa politique budgétaire exemplaire, au service d’une transition écologique innovante.
« En Auvergne-Rhône-Alpes, il n’y a pas d’économies punitives ; nous investissons l’argent dans les territoires pour des projets concrets au service des habitants. Pour devenir la première Région décarbonée d’Europe, notre vision de l’écologie est positive, innovante, et au service de l’emploi. Ainsi, on doit pouvoir créer dans la Région jusqu’à 90 000 emplois d’ici 2030 grâce à l’augmentation de la production d’énergies renouvelables et au développement de l’économie circulaire » a déclaré Laurent Wauquiez, le président de la Région.

Autres sujets abordés au cours de cette session, la gratuité des manuels scolaires pour les familles des lycéens, avec l’harmonisation des dispositifs différents qui existaient dans les deux anciennes régions (avantages sur la carte Pass’Région en Rhône-Alpes et gratuité pour les lycéens scolarisés dans un établissement public en Auvergne).
Toujours sur la thématique jeunesse, les élus vont aussi lancer un nouveau plan régional de lutte contre le harcèlement scolaire qui concernerait environ 10 % des élèves.

Côté agriculture, le plan de lutte contre la sécheresse, d’un montant total de 15 M€, sera également abordé lors de cette séance, ainsi que le renouvellement du contrat de partenariat avec la Fédération régionale des chasseurs, de près de 3 millions d’euros, pour la période 2019-2021.

À noter enfin, le soutien aux chrétiens d’Orient et aux minorités victimes de violence ethniques et religieuses au Proche et Moyen-Orient, dont l’objectif n’est pas de se limiter à une intervention d’urgence mais d’améliorer concrètement la vie des habitants sur place, est aussi à l’ordre du jour.

Retour en haut de page