Le Centre européen des sports de nature est lancé en Ardèche

Le Centre européen des sports de nature est lancé en Ardèche

Pose de la première pierre des travaux de modernisation du site de Vallon-Pont-d’Arc du CREPS Auvergne-Rhône-Alpes – samedi 6 octobre © Michel Pérès
Pose de la première pierre des travaux de modernisation du site de Vallon-Pont-d’Arc du CREPS Auvergne-Rhône-Alpes – samedi 6 octobre © Michel Pérès
Pose de la première pierre des travaux de modernisation du site de Vallon-Pont-d’Arc du CREPS Auvergne-Rhône-Alpes – samedi 6 octobre © Michel Pérès
Pose de la première pierre des travaux de modernisation du site de Vallon-Pont-d’Arc du CREPS Auvergne-Rhône-Alpes – samedi 6 octobre © Michel Pérès
Pose de la première pierre des travaux de modernisation du site de Vallon-Pont-d’Arc du CREPS Auvergne-Rhône-Alpes – samedi 6 octobre © Michel Pérès
Pose de la première pierre des travaux de modernisation du site de Vallon-Pont-d’Arc du CREPS Auvergne-Rhône-Alpes – samedi 6 octobre © Michel Pérès
Pose de la première pierre des travaux de modernisation du site de Vallon-Pont-d’Arc du CREPS Auvergne-Rhône-Alpes – samedi 6 octobre © Michel Pérès
Pose de la première pierre des travaux de modernisation du site de Vallon-Pont-d’Arc du CREPS Auvergne-Rhône-Alpes – samedi 6 octobre © Michel Pérès

La première pierre des travaux de modernisation du site de Vallon-Pont-d’Arc du CREPS Auvergne-Rhône-Alpes a été posée samedi 6 octobre, marquant symboliquement la naissance du Centre européen des sports de nature.

Les CREPS (Centres de ressources d’expertise et de performance sportives) constituent des outils indispensables de formation aux métiers du sport et de l’animation. Dans la région, le CREPS Auvergne-Rhône-Alpes possède deux sites, à Vichy et Vallon-Pont-d’Arc, de pointe, en particulier pour la pratique des sports de pleine nature.

Samedi 6 octobre, la pose de la 1re pierre des travaux de modernisation prévus à Vallon-Pont-d’Arc a été l’occasion, pour le président de la Région Laurent Wauquiez, de rappeler l’importance de ces structures de formation : « La composante sportive est extrêmement importante, et le CREPS Auvergne-Rhône-Alpes est notre vaisseau amiral, avec deux sites que nous avons beaucoup de chances d’avoir. Nous avons eu des recettes du CNDS (Centre national pour le développement du sport, ndlr) de 3,5 M€, sur lesquels la Région double la mise, et même un peu plus. Cela va nous permettre d’avoir le plus gros plan d’investissement sur ce site depuis 30 ans. »

Essaimer depuis l’Ardèche

Le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a poursuivi, au cours de cette présentation : « Notre objectif, c’est d’affirmer ce site comme étant notre centre européen des sports de nature : j’ai besoin que l’Ardèche soit le pivot, qu’à partir d’ici vous puissiez mailler tout notre territoire en formation. Il faut que l’on ait cette logique d’essaimer, de manière à pouvoir multiplier les structures et les aménagements de sports de pleine nature un peu partout dans la région. Ce que l’on écrit aujourd’hui, c’est une belle renaissance, 40 ans après la fondation du CREPS », auquel Laurent Wauquiez a enfin promis « une nouvelle histoire, une nouvelle page, un nouveau souffle ».

Retour en haut de page