La Région planifie son soutien aux chrétiens d’Orient

La Région planifie son soutien aux chrétiens d’Orient

© Michel Pérès
Plusieurs personnalités étaient réunies le 15 mars à l'Hôtel de Région de Lyon pour échanger sur ces enjeux internationaux

Réunis en session le 29 mars, les élus de la Région Auvergne-Rhône-Alpes ont adopté un plan d’action, au budget réservé de 350000 €, en soutien aux chrétiens d’Orient et aux victimes de violences ethniques et religieuses au Proche et Moyen-Orient.

Il y a le temps de l’urgence, et le temps de l’action sur la durée. Ayant répondu présent de façon ponctuelle pour venir en aide aux organisations engagées auprès des réfugiés, victimes du terrorisme de Daech et de la guerre en Syrie d’une part, et d’autre part auprès des populations égyptiennes frappées par des attentats, la Région a souhaité mettre en place un plan d’action, doté d’un fonds spécifique, sur la période 2018-2020.

L’enjeu est de soutenir les chrétiens d’Orient et plus largement les victimes de violences ethniques et religieuses au Proche et Moyen-Orient, et de rendre possible le retour des populations chrétiennes sur place : non pas en accordant une nouvelle aide d’urgence en faveur de ces minorités, qui sont frappées de plein fouet par les conflits récurrents au Proche et Moyen-Orient, mais en structurant un soutien régional pérenne pour « une action sur la durée ». Une enveloppe dédiée de 350000 € pour 2018 (pouvant aller jusqu’à 500000 € annuels d’ici 2020), a été allouée au dispositif.

Une intervention en 4 axes

Ce plan d’action concerne directement le Liban, la Syrie, l’Irak et l’Égypte. Il est bâti autour de 4 axes prioritaires :

  • L’aide aux populations déplacées, à leur sécurisation et à leur retour dans leur pays d’origine ;
  • L’appui à la réhabilitation ou reconstruction d’établissements d’enseignement général ou de formation technique et professionnelle ;
  • L’accompagnement des entreprises de la région intéressées par une participation aux chantiers de reconstruction, et plus largement au développement de relations d’affaires ;
  • Le renforcement des capacités des communautés locales vis la formation de groupes spécifiques et / ou la prise en compte de thématiques particulières (droits humains, liberté de presse, dialogue intercommunautaire, liberté de culte…).

« Défendre une certaine vision de l’universel »

Pour le président de la Région Laurent Wauquiez, « s’engager pour les chrétiens d’Orient et les minorités, c’est défendre une certaine vision de l’universel et du dialogue entre les civilisations. On ne sauvera pas les chrétiens d’Orient en les réduisant à un peuple de réfugiés en exode perpétuel : nous devons lutter pour leur retour, les aider à se reconstruire et à vivre sur leurs terres, leur assurer des conditions de vie décentes sur le long terme. »

© Michel Pérès

Aller plus loin

Exemples d’actions soutenues :

>> La Fondation Mérieux : intervention auprès d’une minorité copte en Égypte et mise en place d’un centre de santé sur le site d’Anaphora (50000 €)

>> La Croix-Rouge française : assistance aux populations déplacées dans le gouvernorat de Dohuk, distributions de kits d’hygiène et de cuisine, construction de réservoirs d’eau potable (20000 €)

>> L’institut Bioforce et le Groupe urgence réhabilitation développement : appui à Tripoli (Liban) pour la localisation de l’aide en faveur des réfugiés (40000 €)

>> L’association Forum Réfugiés-Cosi : soutien à 2 centres libanais spécialisés dans la prise en charge des victimes de torture (36000 €).

Retour en haut de page