Être sourd et webdesigner, évidemment que c’est possible !

Être sourd et webdesigner, évidemment que c’est possible !

© Michel Pérès / Région Auvergne-Rhône-Alpes / Signes & Formations

Jusqu’au 19 mars, les personnes sourdes de la France entière peuvent candidater à une formation innovante de webdesigner, dispensée au Campus Région du numérique en langue des signes.

Prenant plaisir à mettre à bas les idées reçues sur les personnes sourdes avec humour, la SCOP Signes & Formations propose des formations en alternance au métier de webdesigner adaptées à un public sourd, depuis septembre 2017 dans les murs du Campus Région du numérique. Les responsables Judith Pennetier et Cédric Richard s’apprêtent déjà à recruter leur 2e promotion : les futurs étudiants ont jusqu’au 19 mars pour s’inscrire pour l’année scolaire 2018-2019.

Un cursus adapté dans un secteur attrayant

À l’heure de lancer deux formations de webdesigner (l’une orientée graphiste multimédias, l’autre développeur web) suivies depuis la rentrée par 9 étudiants, l’entreprise Signes & Formations était partie d’un constat évident : « Le marché du numérique s’est fortement élargi, et cette augmentation est perceptible au sein-même de la communauté sourde. La perspective d’un métier faisant appel au visuel, et auquel il est possible de se former rapidement et en autodidacte, rend le secteur attrayant. » Par ailleurs, les personnes sourdes en décrochage scolaire le sont très souvent en raison du manque d’accessibilité, dans des cursus non ou mal adaptés.

Le projet de formation a donc été pensé en alternance, et élaboré pour allier « compétences métier, amélioration des écrits professionnels et connaissance de la culture d’entreprise ». Cédric Richard, gérant de Signes & Formations, argumente volontiers : « Ce qui est innovant avec ce parcours, c’est le fait que nous ayons adapté entièrement la formation à des personnes sourdes. Tous les cours sont assurés en langue des signes française, par des formateurs sourds et ayant une expérience dans le monde de l’entreprise. »

La formule a su séduire une première promotion d’étudiants, mais aussi des entreprises de toutes tailles : un grand groupe et des start-ups dans divers domaines d’activités. Voilà l’illustration parfaite d’une évidence : les principales barrières qui nous empêchent d’avancer sont celles que nous nous créons !

Retour en haut de page