Territoires : le SRADDET adopté pour bâtir une Région d’avenir, solidaire et durable

Territoires : le SRADDET adopté pour bâtir une Région d’avenir, solidaire et durable

© Michel Pérès
Photo d’archives : Le Rhône vers Feyzin (Métropole de Lyon)

Venant concrétiser trois années de travail et de concertations, le Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a été adopté le 20 décembre. Il fait une large place à la lutte contre le réchauffement climatique.

Le SRADDET est un schéma stratégique et transversal qui recouvre non seulement les questions d’aménagement du territoire mais aussi de mobilité, d’infrastructures de transports, d’environnement, de gestion de l’espace, d’habitat ou encore de gestion des déchets… Ce schéma « donne les grandes mutations à venir sur les territoires auvergnats et rhônalpins à l’horizon 2030 », de manière transversale, comme l’a rappelé Brice Hortefeux, conseiller spécial, lors de sa présentation avant adoption par l’Assemblée régionale, vendredi 20 décembre.

Priorité sur l’environnement et le réchauffement climatique

L’élaboration en étroit partenariat avec les acteurs locaux et la phase de consultation ont permis de « faire ressortir des sujets que le schéma n’avait pas forcément anticipés : une meilleure prise en compte de la thématique montagne, des personnes en situation de handicap, du sujet sensible relatif aux éoliennes et une grande mobilisation autour du changement climatique ». Le document stratégique initial a donc été adapté et renforcé en fonction des retours.

Il met l’accent sur la priorité à apporter à l’environnement et au réchauffement climatique, devenu un véritable « fil rouge » du SRADDET avec des objectifs clairement identifiés :

  • une meilleure gestion de l’eau
  • diminuer les gaz à effet de serre
  • une meilleure maîtrise du foncier
  • la production de plus d’énergie renouvelable
  • le développement des modes de transports alternatifs, à commencer par les véhicules hydrogène, vélos et transports en commun.

Enfin, la gestion économe de l’espace, comprenant la gestion du foncier agricole et la volonté de « limiter les grandes surfaces commerciales qui tuent les petits commerces », ainsi qu’une ambition forte pour le report des marchandises vers le ferroviaire sont également définies comme prioritaires.

Pour consulter et télécharger le SRADDET de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, cliquez ici.

Un champ d’action élargi avec 2 thématiques complémentaires

Le SRADDET recouvre 11 thématiques obligatoires :

  • Équilibre et égalité des territoires
  • Désenclavement des territoires ruraux
  • Habitat
  • Gestion économe de l’espace
  • Intermodalité et développement des transports
  • Implantation des différentes infrastructures d’intérêt régional
  • Maîtrise de l’énergie et développement des énergies renouvelables et de récupération
  • Lutte contre le changement climatique
  • Pollution de l’air
  • Protection et restauration de la biodiversité
  • Prévention et gestion des déchets

À l’initiative de la Région, deux autres thématiques ont été ajoutées en complément : le foncier agricole et les infrastructures numériques.

Le cycle de concertation des acteurs de terrain a été dense, entre 2017 et 2018, avec des rencontres territoriales sur l’ensemble de la grande région. La consultation publique du SRADDET s’est effectuée en même temps que celle du Plan régional de prévention et de gestion des déchets (PRPGD). Ce dernier a également été adopté au cours de cette assemblée plénière, en même temps que le SRADDET auquel il s’intègre désormais.

Retour en haut de page