Les circuits courts de l'exploitation Barras

Les circuits courts de l'exploitation Barras

À près de 600 m. d’altitude, au cœur du Beaujolais vert, le Gaec Barras réunit les parents, trois frères et une sœur. C'est la 6e génération installée à Ronno (69). ©Charles Piétri
De gros investissements ont été réalisés pour moderniser l'exploitation. Ici le "roto" de traite qui épargne le travail physique des éleveurs. © Charles Piétri
L'exploitation compte 130 à 150 vaches laitières nourries exclusivement par les cultures de l'exploitation. © Charles Piétri
Les circuits courts sont privilégiés pour contrôler la qualité de l'alimentation des bêtes et l'indépendance face au cours mondial du soja. © Charles Piétri
Le bien-être animal est privilégié sur l'exploitation. © Charles Piétri
Le travail à la main a été remplacé par celui des machines. L'alimentation de chaque vache est évaluée en fonction de sa production laitière grâce à une puce électronique placée sur l'oreille de l'animal.. © Charles Piétri
Une partie du lait est valorisée directement sur l'exploitation. La grande majorité de la production reste collectée en vrac par la coopérative française Sodiaal. © Charles Piétri
Dans le laboratoire, le lait est transformé en yaourths. 15 000 pots sont préparés chaque semaine. © Charles Piétri
Le Gaec Barras a intégré la démarche "La région du Goût", lancée par la Région, qui vise à rapprocher les producteurs des consommateurs. © Charles Piétri
Le Gaec Barras organise chaque semaine sa tournée de livraison dans un rayon de 45 km à la ronde: lait entier , yaourth nature ou parfumé. © Charles Piétri
90 % de la production de yaourth est écoulé dans les restaurants scolaires, en particulier le lycée Claude Bernard à Villefranche-sur-Saône, l'un des premiers à leur faire confiance. © Charles Piétri
Didier Barras, l'un des trois frères, à s'être lancer dans une démarche de circuit-court. Il prépare sa participation aux opérations "Fermes ouvertes" pour rencontrer ses clients ! © Charles Piétri

À près de 600 m. d’altitude, à Ronno, au cœur du Beaujolais vert, l'exploitation de la famille Barras valorise, depuis depuis maintenant cinq ans, une partie de sa production laitière en yaourths commercialisés par des circuits courts.

À près de 600 m. d’altitude, au cœur du Beaujolais vert, Didier Barras travaille au sein du Gaec qui réunit ses parents, deux frères et leur sœur.
Installée dans l’exploitation familiale depuis six générations, et après une formation à la MFR de Saint-Laurent-de-Chamousset, la nouvelle génération s’est lancée dans la fabrication de yaourt au lait entier afin de mieux valoriser leur production laitière. « Avec le lait de nos vaches, nourries exclusivement avec nos fourrages, nous fabriquons 15 000 yaourts par semaine. 90 % de nos clients sont des restaurants scolaires. Le lycée Claude Bernard à Villefranche a été l’un des premiers à nous faire confiance ! Nous vendons également en direct sur deux marchés directement aux consommateurs. Ce lien est très important pour nous. On vend aussi des bidons de lait entier frais pasteurisé et surtout en vrac au groupe Sodiaal. Mais pour nous, l’avenir de l’agriculture passe par les circuits courts pour maîtriser la qualité et les prix ».

Retour en haut de page