La Région décloisonne les frontières avec ses voisins européens

La Région décloisonne les frontières avec ses voisins européens

© TELT / Tunnel Euralpin Lyon Turin
Lors d’une visite de chantier entre partenaires régionaux : Laurent Wauquiez pour Auvergne-Rhône-Alpes et Alberto Cirio pour le Piémont.

Deux projets majeurs sont en passe de voir le jour aux frontières d’Auvergne-Rhône-Alpes avec la Suisse et l’Italie : la liaison ferroviaire Lyon-Turin, pour le fret, et le service Léman Express qui équivaut à un véritable RER franco-suisse.

Compétente en matière d’aménagement et de mobilités durables, la Région soutient depuis leur lancement deux projets structurants pour l’avenir du territoire : la liaison ferroviaire à grande capacité Lyon-Turin et le service Léman Express. L’objectif est de favoriser le report modal du transport routier vers le train pour désengorger les grands axes de circulation de part et d’autre des frontières et de fluidifier les échanges, tout en préservant la qualité de l’air et la qualité de vie sur ces territoires.

Ce sont des projets complexes et de grande envergure. Ils impliquent de nombreux partenaires publics et privés, et soulèvent d’importantes difficultés techniques. Si les bénéfices économiques et sociaux attendus sont également élevés, leur aboutissement nécessite un engagement politique fort et soutenu.

Lyon-Turin : le « soutien total » des partenaires régionaux

Le président de la Région Laurent Wauquiez s’est rendu mardi 24 septembre sur le chantier de la liaison ferroviaire Lyon-Turin en compagnie de son homologue Alberto Cirio, président de la Région du Piémont. Tous deux ont confirmé leur « soutien total » à ce projet majeur de ferroutage pour lutter contre la pollution et le réchauffement climatique dans les Alpes. Le transfert de poids lourds vers le rail est estimé à un million par an. « Cela témoigne de notre volonté commune de faire des Alpes la première montagne écologique d’Europe », a commenté Laurent Wauquiez. Les partenaires ont signé une convention Alpes vertes pour étendre leur coopération à d’autres secteurs, comme la filière hydrogène ou la préservation de la biodiversité.

Léman express, une première en Europe

La Région est également un acteur majeur du nouveau service de transport dont l’inauguration est prévue le 12 décembre, à Annemasse. Véritable RER franco-suisse à l’échelle de l’agglomération genevoise, le Léman express va faciliter la mobilité des transfrontaliers tout en réduisant les émissions de CO2 et les nuisances sonores, une partie de son tracé étant souterraine.

En plus d’un effort d’investissement de 350 millions d’euros dont 13 ont été consacrés à la transformation de la gare d’Annemasse en pôle d’échanges multimodal, la Région a fourni un réel effort de concertation et de négociation pour la mise en place d’un billet unique qui efface « l’effet frontière » : le Léman pass. La communauté tarifaire du Léman pass regroupe 10 opérateurs transfrontaliers ou locaux et 9 autorités organisatrices de transport public. Cette innovation est une première européenne par son ampleur.

© TELT / Tunnel Euralpin Lyon Turin
La signature de la convention Alpes vertes prévoit une coopération étendue à d’autres secteurs entre les Régions Auvergne-Rhône-Alpes et Piémont.

Retour en haut de page