La Région s’engage pour le pastoralisme

La Région s’engage pour le pastoralisme

Juan Robert

Face aux difficultés des agriculteurs, la Région consacrera 2.4 millions d’euros pour soutenir l’élevage de montagne.

Pérenniser l’activité pastorale et lutter contre la prédation : voici deux objectifs importants pour la Région. D’un côté, le nombre d’attaques et de victimes du loup a doublé en 4 ans. De l’autre : les agriculteurs de montagne ont besoin de soutien dans leurs projets, notamment de développement. La Région a donc décidé de renforcer et d’étendre sa politique de soutien à l’élevage de montagne, et d’y inclure l’Auvergne. Ce nouveau plan permettra ainsi de :

  • Renforcer l’économie agricole par la valorisation d’une ressource fourragère et la production de produits de qualité (fromage, agneaux d’alpages)
  • Assurer l’aménagement et l’économie des territoires, par la production de paysages remarquables, attractifs pour le tourisme et les activités de nature
  • Préserver l’environnement et la biodiversité, par l’entretien des espaces et le maintien de milieux ouverts
  • Permettre la lutte contre les incendies, par l’entretien des espaces dans les milieux secs.

Un plan en 3 axes

  • 200 K€/an pour accompagner des actions et des projets visant à développer et pérenniser l’activité pastorale

Types de projets soutenus : communication, appui aux structures collectives pastorales, structuration du Réseau pastoral Auvergne-Rhône-Alpes, échanges et mutualisation de compétences…
Bénéficiaires : associations, chambres d’agriculture, structures membres du Réseau pastoral Auvergne-Rhône-Alpes

  • 1,95 M€/an pour les Plans pastoraux territoriaux

Types de projets soutenus : équipements et aménagements des espaces pastoraux tels que pistes, cabanes, chalets, eau, clôtures (…), actions d’organisation foncière et de structuration collective des éleveurs, expérimentations, actions de communication…
Bénéficiaires : groupements pastoraux, associations foncières pastorales autorisées, associations pastorales…

  • Sauvegarde du pastoralisme face à la prédation

95 K€/an pour renforcer l’efficacité des prélèvements
Types de projets soutenus : matériels de repérage (pièges photographiques), matériels de prélèvement (lunettes de tir à vision thermique, postes d’affût)
Bénéficiaires : union régionale des lieutenants de louveterie et lieutenants de louveterie

10K€/an pour soutenir les éleveurs en cas de difficultés avec les chiens de protection
Objectif : apporter une aide aux éleveurs ou bergers mis en cause lors d’un accident avec un chien de protection pour faire appel aux services d’un avocat.
Bénéficiaires : propriétaires ou détenteurs de chiens de protection, éleveurs ou bergers salariés selon la situation au moment de l’incident

90 K€/an pour soutenir les initiatives visant à faciliter l’activité pastorale dans le contexte de prédation
Types de projets soutenus : expérimentations, acquisitions de connaissances, valorisation du pastoralisme
Bénéficiaires : acteurs des territoires pastoraux (services pastoraux, Union pour la Sauvegarde des Activités Pastorales et Rurales, associations, collectivités)

100 K€/an pour soutien aux initiatives visant à limiter la prédation
Le risque de prédation sur les troupeaux demande une présence humaine renforcée auprès des troupeaux. Il est parfois nécessaire d’aménager un chalet ou une cabane pastorale dans des secteurs où ils n’étaient pas nécessaires auparavant. La Région soutiendra ces investissements.

Retour en haut de page