Orientation : la Région poursuit les débats avec les professionnels

Orientation : la Région poursuit les débats avec les professionnels

A l’occasion des Rencontres régionales de l’orientation organisées vendredi 24 mai à l’Hôtel de Région, les résultats de la première consultation régionale sur l’orientation ont été dévoilés.

Lancée par la Région en partenariat avec l'Éducation nationale, cette enquête a recueilli l’avis de plus de 14 000 Auvergnats et Rhônalpins du 3 avril au 5 mai 2019. « La grande consultation que nous avons pu conduire sur l’orientation est une véritable réussite ! Cela réclame de notre part un plein engagement pour réussir cet impératif d’accompagnement des Auvergnats et Rhônalpins ! Avec nos partenaires, nous souhaitons porter une grande ambition pour qu’enfin, les entreprises, les acteurs de l’orientation et les familles se parlent et avancent dans la même direction. En région Auvergne-Rhône-Alpes, relevons ce défi immense pour que chacun puisse envisager avec ambition son avenir ! » explique Stéphanie Pernod-Beaudon, vice-présidente à la formation professionnelle et à l'apprentissage.


Premiers résultats de la consultation :

  • Les jeunes utilisent des ressources variées pour s’orienter, avec une prépondérance pour la famille et les stages. Un tiers d’entre eux se sentent peu ou pas aidés dans leur démarche d’orientation. Leurs souhaits : être mieux informés sur les métiers, sur les étapes d’un projet d’orientation et sur l’aide à connaissance de soi.
  • Du côté des parents, 75 % d’entre eux se sentent perdus dans les démarches à effectuer. Ils souhaiteraient notamment que soit mis en place un outil recensant les stages proposés par les entreprises.
  • Pour les personnes en activité ou en recherche d’emploi, elles sont 45 % à utiliser leur réseau relationnel personnel pour s’orienter et sont en attente d’un ensemble de services combinant ressources en ligne et suivi par un intervenant privilégié.
  • Pour les entreprises, 58 % souffrent de difficultés de recrutement liées à une méconnaissance ou à une représentation erronée du métier. Elles souhaitent en priorité que les professionnels de l’orientation soient mieux informés sur les métiers, pouvoir intervenir auprès des publics et proposer des immersions professionnelles par le biais de stages ou visites.
  • Les professionnels de l’orientation utilisent principalement les stages, les ressources numériques et les supports de l’ONISEP pour aider à l’orientation. Ils sont avant tout à la recherche de solutions pour identifier des entreprises favorables à l’accueil de stagiaires.

Ces premiers résultats ont été dévoilés lors des Rencontres régionales qui ont réuni près de 450 professionnels afin de nourrir la feuille de route adoptée en mars dernier par les élus régionaux et définir concrètement les interventions de la Région en matière d’orientation, une compétence renforcée par la loi de septembre 2018.

En parallèle de cet événement, le Challenge INNOV’EPA, organisé par l’association Entreprendre pour apprendre, a rassemblé 60 lycéens et apprentis pour imaginer un projet innovant qui faciliterait l’orientation des jeunes.

Michel Pérès

Retour en haut de page