Vivez une nouvelle expérience de visite au musée grâce à MuseoPic

Vivez une nouvelle expérience de visite au musée grâce à MuseoPic

© MuseoPic

Grâce à la reconnaissance visuelle, la réalité augmentée et une géolocalisation précise, l’appli MuseoPic, née en Auvergne-Rhône-Alpes, réinvente la visite au musée en la transformant en une expérience enrichie et prolongée.

Lauréat dans la catégorie TourismeTech des Trophées des start-ups 2018 organisés par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, l’application mobile MuseoPic dépoussière le principe de la visite de musée. L’objectif de MuseoPic se résume assez bien dans une simple formule : « MuseoPic réinvente la visite au musée », grâce aux nouvelles technologies et surtout en l’enrichissant de contenus supplémentaires, de prolongements de visite…

L’appli est disponible aussi bien sur iOS que sur Android. Elle ouvre le champ des possibilités de manière assez spectaculaire pour les visiteurs désireux d’aller plus loin dans leur découverte. « MuseoPic est un vrai compagnon culturel qui tient dans la poche, et qui permet même de créer un véritable journal de visite », précise Jillian Boyer qui a cofondé MuseoPic avec Amaury Belin en 2016, à Lyon.

>> Quels sont les principaux atouts de MuseoPic ? En quoi l’expérience de visite peut-elle être enrichie grâce à cette appli à vocation touristique et culturelle ?
Jillian Boyer : Tout d’abord rappelons que grâce à la reconnaissance visuelle, chaque tableau, ou plus globalement chaque œuvre d’un musée sera reconnue par la caméra digitale. Cela permet au visiteur d’avoir accès d’emblée aux informations essentielles sur l’œuvre pointée. Mais au-delà de cette simple reconnaissance visuelle, la réalité augmentée permet d’aller beaucoup plus loin ! Par exemple dans le cas où une machine est exposée, le visiteur peut très bien la voir en train de fonctionner grâce à la réalité augmentée. On peut aussi imaginer qu’un livre exposé dans une vitrine puisse être ouvert et feuilleté numériquement. Sur un tableau, des personnages pouvant être mis en surbrillance peuvent s’adresser en direct aux visiteurs. Bref, les possibilités de contenus multimédias complémentaires sont infinies… Enfin, grâce à la géolocalisation indoor qui est précise à environ 1,50 m près, et cette technologie va encore progresser, des notifications, explications ou suggestions peuvent être envoyées au visiteur, au moment le plus pertinent en fonction de l’endroit exact auquel il se trouve à un instant T.

>> Et le principe du journal de visite, à quoi correspond-il ?
En plus de l’intérêt d’avoir des informations pendant la visite, MuseoPic propose aussi au visiteur de repartir chez lui avec, virtuellement, telle ou telle œuvre qu’il a particulièrement appréciée et tous les contenus qui lui sont associés. Autrement dit c’est le principe des favoris, comme on le trouve sur Internet, mais ici appliqué au monde réel. Chacun peut ainsi créer sa propre collection, qu’il pourra retrouver plus tard, consulter, partager avec ses amis… Nous avons déjà travaillé avec plus d’une quinzaine de musées, et nous avons actuellement d’autres propositions pour déployer MuseoPic, beaucoup en Auvergne-Rhône-Alpes bien sûr mais aussi en Bretagne, et dans d’autres régions de France.

>> Qu’espérez-vous de cette belle victoire aux Trophées des start-ups dans la catégorie TourismTech ?
Ce Trophée nous a déjà apporté, notamment en termes de visibilité : un média et un acteur du monde culturel nous ont en effet contactés précisément suite à la mise en avant de MuseoPic à la soirée des Trophées. Sur un plan plus technique, l’accompagnement juridique constitue également une vraie aide, surtout pour une jeune société. Nous ne maîtrisons pas forcément tous les aspects techniques pour bénéficier, par exemple, de crédits d’impôt recherche ou d’autres dispositifs susceptibles d’accompagner notre projet.

© Michel Pérès

Aller plus loin

www.museopic.com

Retour en haut de page