Un premier plan régional pour conforter la filière horticole

Un premier plan régional pour conforter la filière horticole

© Juan Robert

La Région a signé un programme de soutien avec la Fédération des producteurs de l’horticulture et des pépinières. A la clef, la modernisation des productions et le développement de nouveaux marchés.

Fleurs coupées, plantes en pot et à massif, plantes de pépinières et bulbes, l’horticulture ornementale regroupe quatre branches d’activités avec des conditions de production variés : sous serres chaudes ou froides, hors sol ou pleine terre.

En Auvergne-Rhône-Alpes, cette filière représente 546 entreprises, de l’entreprise familiale à la PME de plus de 100 salariés, et près de 2 200 millions d’euro de chiffre d’affaires. Mais le taux de disparition des entreprises, de l’ordre de 2,5 % par an, grimpe atteignant jusqu’à plus de 5 % en Auvergne.

Préoccupée par l’avenir de ce secteur d’activité qui dispose néanmoins de sérieux atouts, la Région a adopté un plan de plus de deux millions d’euros qui vient d’être lancé avec la Fédération, sous la houlette de Jean-Pierre Taite, vice-président en charge de l'agriculture.
Une quarantaine d’opérations ont déjà été engagées pour l’année 2018 dans le cadre de ce nouveau programme qui comporte deux axes :

  1. Le renforcement de la performance économique des entreprises, avec un effort pour soutenir l’investissement matériel et la modernisation des outils de travail, notamment les serres qui sont très onéreuses, l’amélioration des conditions de travail et des processus de production, la protection des cultures (filets paragrêles, ...), et l’intégration de l’écoresponsabilité des entreprises répondant aux attentes sociétales. Mais aussi, la réflexion sur la stratégie d’entreprise, les problématiques de transmission d’entreprises, ou encore d’ingénierie financière.

  2. Le deuxième axe vise à développer de nouveaux marchés, grâce par exemple à la promotion des productions horticoles auprès des collectivités territoriales pour encourager un approvisionnement local et responsable dans les aménagements publics et privés. Mais aussi grâce aux efforts de recherche et innovation pour proposer de produits de qualité et renouveler les gammes face à la concurrence internationale.

Au total, neuf dispositifs régionaux ont ainsi été créés pour répondre au mieux aux attentes de la filière horticole en Auvergne-Rhône-Alpes.

Retour en haut de page