Moins de pollution de l’air entre Cluses et Chamonix

Moins de pollution de l’air entre Cluses et Chamonix

© Guillaume Atger
Transport scolaire en Haute-Savoie (photo d'archives)

La Région acquiert des cars plus écologiques qui desserviront la vallée de l’Arve fin mars 2019.

Les prochains cars qui desservent la vallée de l’Arve seront moins polluants. La Région, en collaboration avec la communauté de communes du Pays du Mont-Blanc, a décidé d’acquérir neuf véhicules équipés d’une motorisation au gaz naturel, remplaçant le diesel, pour desservir la Haute-Savoie qui souffre de pollution de l’air. Il s’agit des cars de la société Scania (il n’y a pour le moment pas d’offre de ce type chez les constructeurs français) qui ont pour avantage leur autonomie (500 km) et présentent un bon bilan écologique notamment pour ceux qui ont recours au bio gaz naturel (issu de la méthanisation des déchets ménagers ou agricoles).

Depuis la révision du Plan de Préservation de l’Atmosphère en juillet 2017, un effort constant a été mis en œuvre sur tout le parc de véhicules scolaires et interurbains en Haute-Savoie, avec 60 % du parc en norme EURO 6.
L’enjeu est de taille : la Loi de transition écologique prévoit de réduire la consommation d’énergie fossile et les émissions de gaz à effet de serre dès 2020. Pour les plus gros transporteurs qui possèdent plus de 20 véhicules, 50 % de leur parc devront être mis aux nouvelles normes d’ici 2020 et 100 % de la flotte 5 ans plus tard.
La Région accompagne déjà la création de 12 stations GNV (gaz naturel véhicule) permettant d’accompagner le déploiement de ces énergies nouvelles. Elle est en cours de réflexion, en partenariat avec l’Ademe, les élus locaux, les professionnels de l’énergie et les transporteurs pour prévoir les meilleures implantations en fonction des spécificités de chaque territoire, urbain, rural, pentu, enclavé…

La question du surcoût de ces nouvelles motorisations fait aussi débat. L’innovation n’est pas seulement technologique, un nouveau modèle économique du transport est en réflexion. De nouvelles modalités de financements doivent être trouvées pour assurer la transition écologique, notamment en mutualisant des infrastructures ou encore en mobilisant des Fonds européens.

Retour en haut de page