À 150 ans, le musée Crozatier retrouve son lustre

À 150 ans, le musée Crozatier retrouve son lustre

Le musée Crozatier trouve place au fond du jardin Henri-Vinay, au Puy-en-Velay © Agglomération du Puy-en-Velay
Le musée a été inauguré en 1868 et ses travaux de restauration 150 ans plus tard, en juillet 2018 © Agglomération du Puy-en-Velay
La réouverture du musée était attendue avec impatience, après plusieurs années de travaux © Agglomération du Puy-en-Velay
Avec « À plein ciel », Franck Chalendard a réalisé sa création in situ, en 2015 © Agglomération du Puy-en-Velay
Le musée Crozatier est un exemple de musée encyclopédique de province, aux collections diversifiées © Agglomération du Puy-en-Velay
Les collections sont réparties en 4 grands ensembles (ici, dans la galerie des Beaux-Arts) © Agglomération du Puy-en-Velay
La paléontologie, la minéralogie, le volcanisme, la zoologie ou encore les sciences mécaniques ont leur place au musée Crozatier © Agglomération du Puy-en-Velay
Les visiteurs découvriront même l'histoire de l'artisanat en Haute-Loire, en particulier la fabrication de dentelle © Agglomération du Puy-en-Velay
Deux « tableaux parlants » ont été mis en place, offrant une nouvelle lecture des œuvres © Agglomération du Puy-en-Velay

Au Puy-en-Velay, le musée Crozatier est un musée encyclopédique de province qui se caractérise par la grande diversité de ses collections. Il a rouvert ses portes au public le 17 juillet 2018, après travaux de restauration.

En 2018 le musée Crozatier fête ses 150 ans, mais pas seulement. Fermé depuis le début des années 2010, le musée cher aux Ponots a enfin fait peau neuve. Le public a ainsi retrouvé avec plaisir, le 17 juillet, 4000 m2 d’espaces d’exposition rénovés et bénéficiant d’une scénographie modernisée, à l’issue d’une restauration de longue haleine et ayant nécessité un investissement global de 13,8 M€, auquel la Région Auvergne-Rhône-Alpes a participé.

Une vocation encyclopédique

L’une des caractéristiques principales du musée Crozatier est sa vocation encyclopédique. Les collections vont donc de la préhistoire jusqu’à nos jours, dans différents domaines. Des outils du paléolithique aux animaux naturalisés, des fossiles aux machines du « rayon Sciences & Techniques », des momies égyptiennes aux sculptures, en passant bien sûr par la minéralogie et la collection de peintures, qui comporte quelques joyaux (Guy François, Charles Maurin…), une place est même laissée à l’artisanat local à travers les âges.

Les visiteurs découvriront une évocation de la dentelle, avec machines et productions à l’appui, et bien sûr Émile Reynaud, que les étudiants en cinéma connaissent bien. Photographe, professeur de sciences, réalisateur français, l’inventeur du Théâtre optique et du praxinoscope a en effet vécu au Puy-en-Velay. Émile Reynaud est à ce titre considéré comme l’un des inventeurs du cinéma, mais surtout comme le père du cinéma d’animation : il est l’auteur des premiers dessins animés !

Répartition en 4 ensembles

Le hall d’entrée accueille la sculpture en plâtre, et une berline à la française dite « carrosse de Vachères » (exemple de voiture du XVIIIe siècle). L’escalier central, de par sa monumentalité, permet pour sa part l’accrochage d’œuvres de grandes dimensions. Les collections sont ensuite réparties en 4 grands ensembles :

  • La galerie historique ;
  • La galerie du Velay ;
  • La galerie des Beaux-Arts ;
  • La galerie des sciences.

Que dire de plus aux futurs visiteurs du musée Crozatier ? Que cette réouverture a aussi été l’occasion de confier la réalisation d’une peinture murale à un artiste contemporain, Franck Chalendard, inspirée des plafonds baroques, ou encore que la scénographie modernisée permet de redécouvrir les richesses du musée Crozatier en leur rendant la grâce qu’elles méritent. Cette fois, c’était donc la bonne : le musée est ouvert depuis le 17 juillet 2018, et peut désormais poursuivre dans les meilleures conditions, et pour longtemps, sa mission d’éveil à la curiosité et à la culture en général de tous les jeunes Altiligériens… et les autres !

Pleins feux sur la façade !

La saison 2 de Puy de Lumières met sous les feux des projecteurs deux nouveaux lieux à l’échelle de l’agglomération du Puy-en-Velay : le pont de Brives-Charensac et le musée Crozatier, dont l’immense façade se prête parfaitement à cette mise en lumières. À savourer tous les soirs, pendant toute la saison estivale…

© Agglomération du Puy-en-Velay

Retour en haut de page