Les métiers d’art, fruits de la passion qui se partagent

Les métiers d’art, fruits de la passion qui se partagent

Travail du luthier Juan Robert
Détail marqueterie Michel Pérès
Atelier du luthier Juan Robert
Restauration de peintures anciennes Michel Pérès
Formation de bijouterie-sertissage Alexa Brunet
Matériel de gravure et de typographie Jean-Paul Bajard
Travail du sculpteur Guillaume Atger
Coutellerie d'art Michel Pérès
Atelier d'ébénisterie Marc Chatelain
Joaillerie Michel Pérès
Atelier de gravure et de typographie Jean-Paul Bajard
Savoir-faire de l'horlogerie Michel Pérès
Geste du maroquinier Juan Robert
Atelier santonnier Michel Pérès
Maroquinerie Juan Robert
Tapisserie d'ameublement Michel Pérès
Verrerie d'art Francis Mainard
Geste du ferronnier d'art Jean-Luc Rigaux
Travail du santonnier Michel Pérès
Formation d'ébéniste Guillaume Atger
Céramiste Jean-Luc Rigaux
Travail du santonnier Michel Pérès
Taille de pierre Marc Chatelain
Tailleur de pierre Marc Chatelain
Travail du doreur Marc Chatelain

Organisées à l’échelle européenne, les Journées des métiers d’art sont une invitation au grand public à découvrir des savoir-faire de très haut niveau, du 3 au 8 avril. Et ils ne manquent pas, en Auvergne-Rhône-Alpes !

Chaque année, les Journées européennes des métiers d’art (JEMA) rassemblent des professionnels des métiers d’art de France et plus largement d’Europe, qui font découvrir leur passion au grand public. Des portes ouvertes dans les centres de formation, des visites libres des ateliers des artisans d’art et d’autres manifestations originales ponctuent cette semaine de découverte attendue.

L’édition 2018 se décline du 3 au 8 avril avec des temps forts en fin de semaine, notamment au cours du week-end des 7 et 8 avril. Un thème qui se veut « polymorphe et fédérateur » a été choisi pour ces Journées européennes des métiers d’art 2018 : « Futurs en transmission ». Voilà l’occasion de mettre l’accent sur un enjeu majeur commun à tous ces métiers d’excellence : transmettre à la génération suivante des savoirs et savoir-faire reconnus, puisque susciter des vocations est aussi, en filigrane, l’un des grands objectifs de ces journées.

Un programme « à la carte » !

En Auvergne-Rhône-Alpes, une région riche de ses artisans en général et de ses artisans d’art en particulier, les rendez-vous seront particulièrement nombreux, comme il a été rappelé lors de l’inauguration officielle de l’événement par la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat, à la chapelle de l’Hôtel-Dieu de Lyon. Pour établir son propre programme de visites, rien de plus simple : il suffit de se rendre sur le site dédié et de chercher les animations prévues, en entrant un métier ou, mieux encore, une zone géographique.

Si vous voulez tout savoir sur la manière de travailler d’un vitrailliste, d’un restaurateur de meubles anciens, d’un costumier, d’un coutelier, d’un bijoutier, d’un mosaïste, d’un céramiste, d’un horloger, d’un maroquinier, d’un ferronnier ou d’un marqueteur, vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Dans la région, plus de 1100 professionnels répondent présent au rendez-vous, et le public est invité à une centaine de manifestations, sans compter les quelque 350 ateliers qui seront ouverts aux visiteurs.

Des prêts à taux 0 pour les artisans

La Région vient tout juste de signer un accord inédit avec la Banque populaire, pour accompagner les TPE-PME, et a consolidé un plan global de mesures en direction de l’artisanat et du commerce de proximité doté au total de 35 M€. Une enveloppe de 10 M€ est prévue pour l’accompagnement de prêts à taux 0, dans le cadre d’un partenariat noué entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat.

Retour en haut de page