Auvergne-Rhône-Alpes, terre de thermalisme et de ressourcement

Auvergne-Rhône-Alpes, terre de thermalisme et de ressourcement

© Marielsa Niels

Au cœur d’une région marquée par ses montagnes et riche de ses eaux, 24 stations thermales constituent, en Auvergne-Rhône-Alpes, des destinations de choix pour de nombreux curistes et un nouveau public séduit par les volets prévention santé et bien-être.

Un intense passé géologique se lit sur la géographie de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Fruits de zones de montagne à la nature préservée, de nombreuses sources thermales y ont donné naissance à des cités réputées pour les qualités curatives de leurs eaux. L’histoire du thermalisme, pour sa part, remonte à l’époque gallo-romaine, l’usage des eaux thermales étant en particulier apprécié par les Grecs, les Romains, les Égyptiens et les Gaulois. Après une longue période d’oubli, le thermalisme a connu un premier retour en grâce à partir du XVIe siècle pour prendre un envol plus net au milieu du XIXe siècle.

Notre région compte 24 stations thermales, sachant qu’il y en a un peu plus d’une centaine en France. Riches de leur histoire mais résolument tournées vers l’avenir, ces stations tendent à se positionner au-delà des vertus thérapeutiques pour lesquelles elles sont reconnues, et à se présenter plus globalement comme des îlots de bien-être et de sérénité, pour toutes et tous.

En faisant le pari de développer des offres bien-être et pleine santé, elles répondent ainsi à l’intérêt croissant du grand public pour les activités et séjours liés au ressourcement, disons même plus globalement à un nouvel élan sociétal vers le « prendre soin de soi ». Tour d’horizon de ces villes d’eaux au charme intemporel qui parsèment Auvergne-Rhône-Alpes.