Dans le Cantal : Jean-Vincent Gauzentes et Ward Spooren

Jean-Vincent Gauzentes,

directeur général d’Agrolab’s (Aurillac), laboratoire d’analyses microbiologie /physico-chimiques, expertise laitière et agroalimentaire :

« Nous avons déjà beaucoup activé l’alternance à Agrolab’s, depuis une dizaine d’années. Nous utilisons cette année le dispositif CARED pour la 1re fois, pour faire face encore plus efficacement à nos problématiques de recrutement. Notre objectif est de mettre en place un système pour former directement des agents de laboratoire au sein de notre entreprise, sur le bassin aurillacois. Avec la CCI, la Région et Pôle emploi, nous sommes donc partis sur le CARED. Nous avons 6 personnes pendant 8 mois, et nous leur avons déjà proposé un CDD de 12 mois à Agrolab’s après cette première période de 8 mois, pour leur donner un signal fort et, à terme, les recruter. Nous nous engageons donc fortement auprès d’elles : ça leur permet d’avoir une vision sur 20 mois. Notre premier groupe de personnes formées a débuté en septembre, et nous relançons une deuxième promotion à partir d’avril 2022.

On constate une pénurie de candidats sur ces filières de formation. Grâce à ce dispositif, nous pouvons aller chercher des nouvelles personnes qui n’étaient pas dans nos filières ou n’étaient pas informées sur nos métiers. Nous espérons bien sûr que les personnes resteront à l’issue des 20 mois passés chez nous. En interne, il est tout à fait possible pour elles de continuer à se former pour, à terme, devenir technicien de laboratoire. »

Ward Spooren,

en formation « agent de laboratoire » / CARED (contrat d’aide et de retour à l’emploi durable) :

« Je suis d’origine néerlandaise : je suis arrivé en France quand j’avais 15 ans. J’ai commencé ma formation avec une fac de science, plutôt en physique-chimie. J’ai ensuite fait une conversion en anglais, et j’ai essayé d’être secrétaire-comptable, mais cela n’a pas été concluant. C’est par Pôle emploi que cette formation d’agent de laboratoire m’a été proposée : je suis très content de revenir vers le domaine scientifique, grâce à ce dispositif.

Avec les autres personnes de cette promotion, nous avons commencé au mois de septembre. Pour l’instant nous sommes en formation dans un lycée agricole : c’est assez généraliste, mais avec un gros point sur la microbiologie et biochimie. C’est ce qui va être important pour le métier proposé par Agrolab’s. Ensuite, nous allons suivre un premier stage de 3 semaines dans les entreprises, puis nous serons à l’école et dans l’entreprise en alternance. La formation me plaît vraiment, mais ce que j’espère derrière, bien sûr, c’est le sésame, c’est d’être embauché. Nous avons un CDD d’un an au minimum, c’est convenu dès le départ. Et ça peut déboucher sur un CDI ensuite, si tout se passe bien ! »

Retour en haut de page