La liaison aérienne Clermont-Ferrand – Orly relancée le 2 novembre

La compagnie Amelia a relancé les vols sur la ligne Clermont-Ferrand – Orly depuis le 2 novembre, à raison de 2 rotations par jour en semaine et 11 rotations hebdomadaires.

Le président de la Région Laurent Wauquiez et Frédéric Aguilera, vice-président délégué aux transports, avaient rendez-vous le 6 octobre à l’aéroport de Clermont-Ferrand Auvergne pour la présentation du plan de reprise de la ligne aérienne Clermont-Ferrand – Orly par la compagnie Amelia. La collaboration de nombreux partenaires a été nécessaire pour permettre cette issue positive : les vols ont repris le 2 novembre.

Suite à la crise sanitaire, la reprise s’amorce donc au départ de Clermont-Ferrand Auvergne, avec 4 rotations par jour sur Paris-CDG (Air France), 2 rotations par jour sur Paris-Orly (Amélia), 2 rotations par semaine sur Porto (Ryanair), 1 rotation par semaine sur Ajaccio en été (Air Corsica) et une nouvelle offre charters (Top of Travel), à découvrir sur le site web de l’aéroport clermontois.

Des rotations régulières mises en place

Pour accompagner la compagnie dans cette reprise, le Syndicat mixte de l’aéroport clermontois, dont fait partie la Région, pourrait lui apporter un soutien financier à hauteur de 700 000 €. Quant aux vols Clermont-Orly, ils ont repris à raison de 2 rotations quotidiennes les jours de semaine et 11 rotations hebdomadaires. Les billets sont proposés à la vente directement sur le site de la compagnie Amelia (ou sur le site d’Air France, grâce à un partenariat entre les 2 compagnies).

La crise sanitaire et les confinements qu’elle a entraînés ont largement impacté le trafic aérien mondial, sans épargner celui de l’aéroport de Clermont-Ferrand Auvergne qui a vu la fréquentation de ses lignes chuter de 73 % en 2020. Le président Laurent Wauquiez déclare : « Le risque, c’était que les lignes fermées pendant les confinements ne rouvrent pas. Quand il s’agit de défendre l’Auvergne, je ne me laisse pas faire : je ne voulais pas que l’on profite du Covid-19 pour abandonner cette ligne, si importante pour nos habitants et nos entreprises. Pendant toute la semaine, je me suis battu pour obtenir la reprise de la liaison Clermont-Ferrand – Orly, avec deux rotations par jour, exactement comme avant la crise. Le désenclavement de l’Auvergne est notre priorité : nous nous sommes battus, avec l’ensemble de nos partenaires, pour défendre notre territoire. »

© Charles Pietri
L’annonce de la reprise des vols Clermont-Ferrand - Orly à partir du 2 novembre s’est déroulée le 6 octobre à l’aéroport de Clermont-Ferrand Auvergne.

Une enquête menée auprès des entreprises du territoire a souligné l’importance de la liaison entre Clermont-Ferrand et Paris. Elle a permis d’estimer les besoins réels des acteurs locaux, rappelant que cette liaison est cruciale pour le développement économique du territoire et pour les salariés des entreprises auvergnates, notamment Michelin et Limagrain.

Les partenaires mobilisés

Cette reprise, annoncée le 6 octobre, a été rendue possible grâce à la collaboration de nombreux partenaires mobilisés aux côtés de la Région Auvergne-Rhône-Alpes : VINCI Airports, représenté par Sabine Granger (présidente de la SEACFA et directrice des aéroports régionaux français de VINCI Airports), Amelia représenté par Alain Regourd (président-directeur général d’Amelia), Objectif Capitales représenté par son président Patrick Wolff, la CCI du Puy-de-Dôme représentée par son président Claude Barbin, le Conseil départemental du Puy-de-Dôme représenté par son président Lionel Chauvin, Clermont Auvergne Métropole représenté par Henri Gisselbrecht (vice-président délégué au développement et à l’attractivité économique), Michelin représenté par Thierry Martin-Lassagne (directeur des affaires publiques du groupe Michelin) et Limagrain.

La piste de l’aéroport entièrement rénovée

L’aéroport Clermont-Ferrand Auvergne est un outil stratégique pour le développement économique de notre région et les mobilités des habitants. C’est pourquoi les trois collectivités qui composent le Syndicat mixte de l’aéroport de Clermont-Ferrand Auvergne (SMACFA) – la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Clermont Auvergne Métropole et le Département du Puy-de-Dôme – ont investi 9 millions d’euros, cet été, pour rénover la piste de l’aéroport. Cette rénovation complète permet aujourd’hui d’augmenter la capacité d’accueil et la mise en conformité vis-à-vis des normes européennes.

Le saviez-vous ?
Où et quand a été construite la première piste en dur destinée à faire décoller des avions, dans le monde ? Oui, c’est bien à Clermont-Ferrand, ou disons à Aulnat pour être précis… Ici, la toute première piste d’aviation en ciment a été construite en pleine Première Guerre mondiale, en 1916. On la doit à Édouard Michelin.

© Charles Pietri

Retour en haut de page