Quatre Moteurs pour l’Europe : la Catalogne prend la présidence pour un an

Quatre Moteurs pour l’Europe : la Catalogne prend la présidence pour un an

Les représentants de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de la Lombardie, de la Catalogne et du Bade-Wurtemberg se sont retrouvés à Milan le 25 septembre pour la cérémonie annuelle de passation de présidence des « Quatre Moteurs pour l’Europe ».

Cette coopération, qui date de plus de 30 ans, est particulièrement axée sur la compétitivité économique, l’excellence scientifique et technologique des quatre régions. La présidence des « Quatre Moteurs » est tournante et annuelle. Présidente depuis avril 2019, la Lombardie devait passer la main à la Catalogne au printemps dernier. La cérémonie de passation avait été reportée en raison de la crise sanitaire.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes était représentée par Astrid Baud-Roche, conseillère régionale déléguée aux relations transfrontalières. Pour les Régions partenaires, étaient présents Alan Christian Rizzi, sous-secrétaire en charge des relations avec les délégations internationales de la Lombardie ; Bernat Solé i Barril, ministre de l’action extérieure, des relations institutionnelles et de la transparence de la Catalogne ; et Karin Scheiffele, directrice des affaires internationales et de la coopération transfrontalière du Bade-Wurtemberg.

La présidence lombarde impactée par la crise sanitaire

Alan Christian Rizzi a dressé le bilan de la présidence lombarde, dont les axes prioritaires étaient l’innovation – notamment en lien avec l’utilisation des données, l’intelligence artificielle et les filières agroalimentaires – la médecine personnalisée, la qualité des prestations de soin, les nouvelles formes de relations avec les jeunes et le cyberharcèlement.

À partir de février 2020 et la diffusion des premiers cas de covid-19, les activités des « Quatre Moteurs » ont été impactées et la Lombardie a dû reporter certains évènements, tels que le World Remanufacturing Summit 2020, prévu en mars en Lombardie, et la mission exploratoire en Israël, qui devait être centrée sur les thèmes de la médecine personnalisée, l’agriculture durable, les politiques de l’innovation et le transfert de technologies. Les quatre Régions ont échangé très régulièrement sur les mesures mises en place pour gérer la crise sanitaire et préparer la relance économique.

Au programme de la présidence catalane

Bernat Solé i Barril a ensuite présenté le programme de la présidence catalane inscrit dans l’Agenda 2030 adopté par l’ONU en 2015, qui définit 17 Objectifs de développement durable (ODD), et le Pacte vert européen. Les activités proposées seront fortement marquées par la crise sanitaire. Un premier évènement conjoint sera organisé le 12 octobre à Bruxelles dans le cadre de l’European Week of Regions and Cities (en visioconférence) sur les stratégies de relance économique et les atouts des Régions pour la relance dans l’Union européenne.

Sur les questions sociales, des travaux seront menés sur les inégalités, creusées par l’épidémie, les systèmes de santé et de soin, les violences de genre, l’implication des citoyens, l’éducation inclusive, la mobilité internationale des étudiants ou encore le sport. La dimension environnementale sera très présente également, avec une attention particulière pour l’économie circulaire, la transition énergétique, la décarbonation de l’industrie et l’agriculture locale et durable.

Des mesures et une déclaration commune

Dans un second temps, les quatre Régions ont pu partager les priorités de leurs plans de relance et les mesures adoptées pour aider les acteurs de leurs territoires, notamment économiques, et protéger les salariés. Astrid Baud-Roche a présenté les dispositifs du plan de relance de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Doté d’1 milliard d’euros, il génèrera un effet levier évalué entre 3 et 4 milliards d’euros dans les deux ans pour soutenir l’économie régionale, accompagner la transformation des entreprises et sécuriser et/ou créer 50000 à 100000 emplois.

Enfin, les représentants des quatre Régions ont signé la déclaration commune « Analyse de la crise sanitaire covid-19, conséquences sur le secteur de la mobilité et contre-mesures ». Les Quatre Moteurs soutiennent l’idée que l’innovation dans des solutions de mobilité nouvelles et vertes peut être un moteur de croissance et de résilience pour l’Europe, et font des propositions pour contrer les impacts de la crise sanitaire sur le secteur. Cette déclaration commune sera diffusée aux institutions européennes et à un certain nombre d’acteurs de la mobilité.

Précisons enfin que la Région Auvergne-Rhône-Alpes prendra la présidence des « Quatre Moteurs pour l’Europe » en 2021, à la suite de la Catalogne.

Retour en haut de page