Des rencontres pour rapprocher l’université de l’entreprise

Des rencontres pour rapprocher l’université de l’entreprise

Les Rencontres de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation se sont tenues vendredi dernier à Lyon et ont permis à la Région d’encourager les synergies entre le monde universitaire et le monde de l’entreprise. Un sujet qu’elle a pleinement intégré dans son Schéma régional de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation dès 2017.

Dynamique et influente, La Région Auvergne-Rhône-Alpes est très attractive auprès des étudiants et des chercheurs. Renforcer la place de l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation, c’est avant tout contribuer au rayonnement de notre région et franchir une nouvelle étape. Dans cette perspective, il s’agira donc pour la Région de conforter les sites universitaires de proximité, amplifier le niveau national et européen des trois principaux pôles universitaires de la région, et bien entendu : « d’ouvrir des formations toujours plus adaptées au marché de l’emploi, tout en mettant l’accent sur les nouvelles technologies et bien évidemment l’intelligence artificielle », explique Laurent Wauquiez, Président de la Région.

Depuis 2016, la Région a investi plus de 441 millions d’euros dans ces domaines, en veillant à respecter un équilibre entre les grandes métropoles, les villes de taille moyenne et les territoires plus ruraux.

Pour répondre aux défis sociétaux, économiques et environnementaux de demain que sont la transition énergétique, le changement climatique, la lutte contre la rupture numérique, la lutte contre le chômage… Dans le cadre du SRESRI, La Région propose donc de nouvelles mesures :

  • Développer la culture scientifique, technique et industrielle en soutenant la production et la diffusion de connaissances avec comme priorité l’interdisciplinarité et l’émergence d’intelligence collective.
  • Intensifier le transfert de connaissances vers l’entreprise à travers des dispositifs innovants facilitant l’immersion de chercheurs dans les entreprises régionales. Développer les coopérations entre les territoires éloignés des pôles universitaires et les établissements d’enseignement supérieur. Nouer un partenariat avec les SATT (Sociétés d’accélération du transfert de technologies), en articulation avec BPI France, pour soutenir les innovations de rupture et la création de start-ups de la Deep Tech (à savoir les nouvelles entreprises qui s’attaquent à la résolution des grands défis du XXIe siècle comme le changement climatique ou le cancer).
  • Mettre en place dès 2020 un module de sensibilisation à l’intelligence artificielle dans l’ensemble des écoles et instituts de formations sanitaires et médico-sociales, positionnant la Région Auvergne-Rhône-Alpes comme la première région européenne disposant d’un enseignement consacré aux enjeux de la transformation digitale du système de santé.

Un schéma régional = des réalisations concrètes

La Région a investi depuis le début de la mandature 441,3 millions d’euros dans le domaine de l’ESRI : 129,5 millions d’euros dans le domaine de l’enseignement supérieur, 46,9 millions d’euros pour la mobilité internationale et 264,9 millions d’euros pour la Recherche/ Innovation. Fruit d’une large concertation des acteurs régionaux et de visites de terrain, voici quelques réalisations :

  • Plus de 24 600 bourses attribuées pour près de 31 millions d’euros
  • Plus de 320 projets internationaux pour 4,4 millions d’euros
  • 123 projets issus du pack ambition recherche, pour un budget de 19,5 millions d’euros
  • Près de 2 000 logements étudiants livrés ou en cours de livraison, pour un budget de 12,5 millions d’euros
  • Près de 500 projets soutenus dans le cadre des COMESUP pour un budget de 16,82 millions d’euros
  • 22 installations de recherche et d’innovation centrées entreprises (IRICE) pour un budget de 23,4 millions d’euros
  • 200 projets ou programmes de R&D et d’innovation technologique (dont Fonds Unique Interministériel) pour un budget de 47,4 millions d’euros
  • 82 manifestations scientifiques pour un montant de 450 000 euros


Les 7 priorités du SRESRI

  1. Proximité et aménagement du territoire : la Région conforte ses 15 sites universitaires
  2. Économie et emploi : rapprocher le monde de la recherche du monde économique
  3. Formation et compétences : soutenir les filières qui recrutent, doubler le nombre d’apprentis
  4. Étudiants : améliorer les conditions de vie étudiante
  5. Excellence : être la région de l’excellence universitaire
  6. International : projeter nos étudiants à l’international
  7. Recherche et innovation : être le 1er partenaire de nos chercheurs

L’excellence universitaire de la région en chiffres

  • 15 sites universitaires
  • 40 grandes écoles
  • 330 000 étudiants
  • 10 200 doctorants
  • 35 000 chercheurs
  • 13 pôles de compétitivité
  • 10 clusters régionaux labellisés
  • 1 900 brevets par an
  • 6,5 milliards/an investis dans la recherche
  • 35 000 chercheurs
  • 13 pôles de compétitivité
  • 10 clusters régionaux labellisés
  • 1 900 brevets par an
  • 6,5 milliards/an investis dans la recherche

Aller plus loin

Le SRESRI

Retour en haut de page