Plus de moyens pour le territoire de la Métropole lyonnaise

Plus de moyens pour le territoire de la Métropole lyonnaise

Les négociations du Contrat de plan État-Région entre la Métropole de Lyon et la Région ont abouti lundi 21 janvier à un accord. À la clef, 871 millions d’euros, dont 283 apportés par la Région, pour améliorer la vie quotidienne des habitants.

« La Métropole de Lyon est une formidable locomotive pour l’ensemble de notre territoire. Sur les sujets majeurs qui sont au cœur des préoccupations des habitants, je pense par exemple à l’emploi, à la transition énergétique, aux nouvelles mobilités, nous avons souhaité nouer un partenariat étroit avec la Métropole de Lyon pour voir aboutir des projets concrets au service de tous » a expliqué Laurent Wauquiez, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes lors de la signature de l’avenant au Contrat de Plan État-Région.

Ce nouvel accord marque une progression importante des engagements des trois partenaires pour le développement et l’aménagement du territoire métropolitain passant de 657 M€ à 871 M€, soit une augmentation de 214 M€ (107 M€ pour la Métropole, 58 M€ pour la Région et 49 M€ pour l’État).

Pour les transports, ces investissements concernent par exemple des moyens pour développer l’accessibilité des gares, rénover la liaison TER entre Lozanne et Saint-Paul ou encore créer un service de bus très performant entre Sathonay et Trévoux.

On notera le nouveau siège du Centre international de recherche contre le cancer d’ici 2020, ou encore la montée en puissance des maisons de santé pour couvrir l’ensemble du territoire.

45 M€ sont fléchés vers le développement économique dont plus de 8 M€ pour le nouveau campus numérique de Charbonnières-les-Bains et la Halle Girard à Lyon.

Le CPER s’intéresse également à l’achèvement de la vélo route voie verte ViaRhona au sud de Lyon ou encore à la brasserie Dulion à Rillieux-la-Pape.

Enfin la culture n’est pas en reste avec des moyens prévus pour la reconversion de l’ancien musée Guillemet dans le 6e arrondissement de Lyon en vastes locaux de création pour la Maison de la danse, ainsi que pour la construction des locaux de l’école de cinéma « La CinéFabrique ».

Retour en haut de page