La filière des plantes aromatiques et médicinales a le vent en poupe

La filière des plantes aromatiques et médicinales a le vent en poupe

© Juan Robert

La Région a signé avec les professionnels un plan de 1,2 millions d'euros pour booster la filière des plantes à parfum aromatiques et médicinales.

La filière des plantes à parfum, aromatiques et médicinales comporte une grande variété d’espèces cultivées ou sauvages, qui approvisionnent les secteurs pharmaceutique, agro-alimentaire, cosmétique, ainsi que la parfumerie.
Auvergne-Rhône-Alpes est l’une des premières régions françaises productrices avec 20 % de la production nationale.
Elle compte à l’amont 8 000 hectares de cultures et 1 000 exploitations, une dizaine de groupements de producteurs, et à l’aval une cinquantaine d’entreprises de transformation.

La Drôme concentre 86% des surfaces avec l’emblématique culture de lavande et lavandin (avec 800 producteurs) et l’Auvergne se caractérise par la cueillette et la transformation de plantes sauvages (arnica, gentiane ...).

La région bénéficie d’une position de leader grâce à un écosystème favorable : une expérience des producteurs, une présence de PME et multinationales du secteur (Melvita, Bontoux, Herbarôm, Greentech, Helpac, distilleries familiales ...), une expertise technique de très haut niveau : station expérimentale de l’ITEIPMAI à Montboucher-sur-Jabron, antenne du Comité des Plantes à Parfum Aromatiques et Médicinales dans le Puy de Dôme, et une équipe dédiée à la chambre d’agriculture de la Drôme.

C'est une des rares filières agricoles qui se développe en France. En surface avec + 6 000 hectares en 10 ans ; en chiffre d'affaires avec + 85 % en 25 ans, et en nombre de producteurs : + 25 % en 10 ans.
Le marché est très dynamique et les nouveaux modes de consommation assurent à ce secteur une croissance robuste. Il représente une vraie opportunité d’installation et/ou de diversification pour les agriculteurs d’Auvergne Rhône-Alpes.

C’est pourquoi les représentants de la Profession Agricole et la Région ont acté, début juin, la mise en place d’un plan de développement, accompagné d’une enveloppe de 1,2 M€ répartis sur trois ans, afin de gagner 10 % de croissance.

Concrètement, ce plan comporte 3 grandes familles d’action :

  • Aide aux investissements agricoles
  • Aide aux entreprises
  • Développement de l’offre PPAM régionale en lien avec les entreprises.
Retour en haut de page