L’Europe finance plus de 1 000 projets en Auvergne-Rhône-Alpes

L’Europe finance plus de 1 000 projets en Auvergne-Rhône-Alpes

© Juan Robert
Passerelle Marc Seguin entre Tournon et Tain-l'Hermitage.

Ce 9 mai, c'est la journée de l'Europe, une institution encore mal connue du grand public. Pourtant, elle vient en aide à de nombreux projets locaux. Yannick Neuder, le Vice-président délégué aux Fonds européens, est allé à la rencontre des acteurs publics et privés. Exemples à l’appui.

Pilote des fonds européens, la Région s’est engagée à agir au plus près des territoires. Jusqu’en 2020, il existe deux programmations distinctes, l'une en Auvergne et l'autre en Rhône-Alpes car ils ont été négociés avant l’union des deux anciennes Régions. Yannick Neuder, Vice-président délégué aux Fonds européens, a entamé une série de rencontres des acteurs publics et privés dans chaque département afin de mieux faire connaître les possibilités de financement des projets.

  1. En Rhône-Alpes, plus de 466 projets ont été soutenus pour 197 M€ de fonds européens depuis le début de la période de programmation :


- En Haute-Savoie où 12 projets ont jusqu’à présent été soutenus à hauteur de 5,8 M€, la diversité des projets reflète les domaines couverts par les aides européennes ainsi que la spécificité de ce département frontalier qui, à ce titre, accède à des programmes propres :

  • 5 projets de réhabilitation de bâtiments publics (groupe scolaire à Passy, Hôtel de ville de Cran-Gevrier...) pour un montant d’aides européennes de 2,8 M€ ;
  • La construction d’une usine de méthanisation (Terragr’eau), sur le territoire de la communauté de communes du pays d’Evian Vallée Abondance soutenue à hauteur de 1,45 M€ ;
  • La requalification de friches industrielles à Annemasse (ancienne usine à gaz) à hauteur de 240 k€ ;
  • À côté de ces projets locaux, les acteurs de la Haute-Savoie s’impliquent dans le programme de coopération franco-italien ALCOTRA (Alpes Latines Coopération Transfrontalière). Le projet PREV RISK a organisé un vaste programme d’information, formation et sensibilisation des habitants, touristes, gestionnaires et professionnels du tourisme aux risques naturels. Exemple d’actions : développement de nouvelles techniques (étude du Permafrost), de l’interopérabilité des différents outils, d’une stratégie de communication diversifiée. La Chamoniarde (société de prévention des risques en montagne) et le CNRS sont impliqués dans ce projet, auquel une subvention FEDER de 418 k€ a été attribuée.

- Dans le département de la Savoie, 14 projets ont été soutenus par les fonds européens pour un montant de 7,1 M€ :

  • L’ONERA, le centre français de recherche , a bénéficié de 3,55 M€ pour son projet de tests de bancs d’essais de moteurs d’avion ;
  • Deux projets concernent l’énergie : la réhabilitation énergétique de logements sociaux « la Rochette » (200 k€ pour l’OPAC de la Savoie) et la création d’un réseau de chaleur à Albertville (1,4 M€ pour la Ville d’Albertville).


- Dans le Nouveau Rhône, 24 projets ont déjà été soutenus pour un montant de 2,87 M€ :

  • 2 projets d’innovation portés par IFP Energies nouvelles : l’un pour la prédiction des défauts de surface d’usinage (203 k€ de subvention FEDER) et l’autre pour la conception et le développement d’une pompe à haute pression à barillet (105 k€ de subvention FEDER) ;
  • L’implantation de stations de covoiturage, porté par la Communauté de communes de l’Ouest rhôdanien (147 k€ de subvention FEDER). Mis en place sur des itinéraires très fréquentés, entre Poncharra-sur-Turdine et Cours, ce nouveau dispositif permet de mettre en relation un conducteur et un passager, grâce à des bornes locales et une application ;
  • La requalification d’une friche sur le site des Roches à Saint-Symphorien-sur-Coise (364 k€ de subvention FEDER).

2. Plus de 600 projets ont été soutenus en Auvergne pour 185 M€ de fonds européens depuis le début de la période de programmation qui court jusqu’en 2020.

- Dans le département du Cantal où s’est tenue une première rencontre à Aurillac, Yannick Neuder, accompagné de Martine Guibert, a rappelé que ce sont ainsi 77 projets qui ont été soutenus par les fonds européens à hauteur de 8,7 M€, dont :

  • Plusieurs projets de soutien à l’équipement numérique des écoles à Chaudes-Aigues, à Allanches, à Jaleyrac par exemple ;
  • La création d’une unité de méthanisation à Saint-Bonnet-de-Salers financée à hauteur de 400 k€ et une autre à Sainte-Eulalie à hauteur de 500 k€ ;
  • Un projet de recherche porté par la SA BIOVITIS concernant les micro-organismes pour une agriculture durable. Il associe le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), la SA BIOVITIS et VILMORON. Le FEDER soutient la recherche industrielle pendant trois ans à hauteur de 152 k€.

- Dans le département du Puy-de-Dôme, 310 projets ont été soutenus par les fonds européens à hauteur de 49,8 M€ :

  • Un projet de recherche porté par l’Institut National de la Recherche Agronomique concerne le projet HERBIPÔLE. L’objectif est de constituer une plateforme de recherche sur les herbivores et les prairies en zone de montagne à vocation régionale, nationale et européenne. Le FEDER soutient ce projet à hauteur de 1,6 M€ par le financement d’équipements structurants et de plateaux techniques pendant 4 ans ;
  • La création d’un complexe hôtelier thermal à Châtel-Guyon financé à hauteur de 1,5 M€ et porté par France Thermes Immobilier. L’objectif est de disposer d’un outil performant capable d’accueillir de nouveaux curistes quotidiennement, en proposant des prestations de médecine thermale « traditionnelle » et de nouvelles prestations santé basées sur la nutrition, l’activité physique et le bien-être ;
  • Le projet « Eco Campus des Cézeaux » porté par l’Université Clermont Auvergne concernant la rénovation thermique du Pôle Mutualisé d’Enseignement et du Pôle Biologie. L’objectif est d’améliorer la performance énergétique des bâtiments concernés en réduisant sa consommation énergétique et son émission de gaz à effet de serre. Le FEDER soutient ce projet à hauteur 4,2 M€.

La Journée de l’Europe célèbre la paix et l’unité

La Journée de l’Europe est célébrée chaque année le 9 mai dans tous les pays européens pour rendre hommage à ce moment fondateur que fut le 9 mai 1950. C’est au Conseil européen de Milan, en juin 1985, que les États membres se sont mis d’accord sur cette date symbolique.
Le 9 mai 1950, sur proposition de Jean Monnet, Robert Schuman, ministre des Affaires étrangères français, fait une déclaration historique dans le salon de l’Horloge du Quai d’Orsay : il appelle à la mise en commun sous une autorité internationale des productions française et allemande de charbon et d’acier.

Aller plus loin

Un site Internet dédié

Innovation, numérique, haut débit, formation professionnelle ou transition énergétique, Erasmus, c'est le conseil régional qui distribue les fonds européens au nom de l'Union Européenne. La Région est au côté des porteurs de projets pour monter leur dossier de demande de subvention et les accompagner tout au long de la vie des projets.
Les informations sont disponibles sur le site www.europe-en-auvergnerhonealpes.eu

Retour en haut de page