Contrats Ambition Région : priorité à l'investissement

© Michel Pérès

Les Contrats Ambition Région à destination des agglomérations et communautés de communes seront dédiés à l'investissement et veulent établir une relation plus directe avec la Région.

Plus simples, plus souples, plus efficaces, les Contrats Ambition Région portent bien leur nom et ont pour mission de remplacer les anciens contrats de développement durable Rhône-Alpes, et les contrats Auvergne +.
Laurent Wauquiez et Brice Hortefeux, vice-président du Conseil régional délégué à l'aménagement du territoire ont présenté ces nouveaux dispositifs aux maires ruraux venus de tout Auvergne-Rhône-Alpes au sein de l'Hôtel de Région.
Le partenariat sera désormais direct entre la Région et les intercommunalités et le territoire décidera lui-même de sa stratégie et de ses projets d'investissement qui constitueront d'ailleurs la majorité des projets aidés. L'accompagnement est prévu sur trois ans avec une programmation des opérations.

Aucune enveloppe à la baisse

Des conseillers régionaux seront référents sur leurs territoires, et un interlocuteur technique sera également dédié à un territoire.
Tous les projets d'aménagement du territoires cohérents avec la stratégie développée au niveau de l'intercommunalité sont éligibles à ces contrats qui fonctionneront sur un principe simple : aucun EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunale) ne verra son enveloppe baisser par rapport aux anciens contrats.
En plus de ces Contrats Ambition Région, Auvergne-Rhône-Alpes veut faire pencher la balance en faveur des petites communes et lance donc un plan en leur direction. 60 millions d'euros supplémentaires sont ainsi prévus sur trois ans pour les petites communes avec deux bonus : un bonus ruralité de 30 millions d'euros pour les communes de moins de 2000 habitants et un bonus bourg-centre de 30 millions d'euros pour les communes entre 2000 et 20 000 habitants.
Equipements culturels, sportifs, locaux associatifs, salles polyvalentes, réaménagement de la place du village, équipement d'une école... la palette des possibilités offerte par la Région est large mais ne comprend pas les aides aux entreprises, qui bénéficient de politiques régionales spécifiques.

Retour en haut de page