Lactips remporte le coup de cœur des 1ers Trophées des start-ups

Lactips remporte le coup de cœur des 1ers Trophées des start-ups

LE JURY © Michel Pérès
LE JURY VOTE © Michel Pérès
VUE DE LA SALLE © Michel Pérès
LACTIPS © Michel Pérès
SENTRYO © Michel Pérès
LACTIPS COUP DE COEUR © Michel Pérès
LES 4 LAURÉATS © Michel Pérès
HOOMANO © Michel Pérès
Jean-Antoine Rochette, LACTIPS COUP DE COEUR © Michel Pérès
LE BOUCHER VERT © Michel Pérès
PHOTO DE FAMILLE © Michel Pérès
LE CABINET DELOITTE © Michel Pérès
JULIETTE JARRY, VICE-PRESIDENTE © Michel Pérès

12 entreprises sont venues défendre leurs couleurs lors de la soirée des 1ers Trophées start-ups organisés à l’Hôtel de Région de Lyon-Confluence.
4 d’entre elles ont été distinguées, dont Lactips qui repart avec le coup de cœur du public.

Environ 450 personnes ont participé à la soirée organisée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, en partenariat avec Les Échos entrepreneurs, BFM Business et le Salon des Entrepreneurs, Deloitte, Taj et BPI France, à l’occasion des premiers trophées des start-ups lundi 9 octobre, sans compter les internautes qui ont suivi la cérémonie retransmise en direct sur la page Facebook de l’institution régionale.

Le jury était constitué d’entrepreneurs de la Région aux parcours exemplaires et aux personnalités variées : Odile Allard, la PDG de Fluoptics qui révolutionne le monde de la chirurgie ; Guillaume Decitre, le président des librairies Decitre ; Cécile Galoselva, la fondatrice-dirigeante d'ETIC, une société consacrée à l’immobilier dont le but est de mettre à disposition des bureaux à loyers modérés notamment pour des associations ou des entreprises du secteur solidaire et social, et enfin Paul Morlet, le président-fondateur de "Lunettes pour tous" et "Lulu Frenchie". Ils ont donc départagé les heureux lauréats, en lien avec le vote du public par sms, dans 4 catégories, après un pitch de 2 minutes pendant lesquelles les start-ups devaient convaincre la salle.

Lactips, a été le grand vainqueur de la soirée, remportant à la fois le prix de la catégorie "Greentech" et le coup de cœur du public. Cette start-up, originaire de la Loire, propose de remplacer les films plastiques traditionnels composés de produits dérivés du pétrole, utilisés par exemple pour les tablettes de détergent dans les lave-vaisselles, par des films écologiques produits à partir de résidus de lait de vache, hydrosolubles à l'eau froide et 100 % biodégradable. En pleine phase d'industrialisation, cette société compte 23 salariés et prévoit, d'ici 2020, d'employer 60 collaborateurs et de réaliser un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros.

Hoomano, l’entreprise basée à Lyon et à Tokyo, s’est distinguée dans la catégorie « Intelligence Artificielle » avec ses applications pour les robots du futur qui, selon ses dirigeants, servent à « communiquer, apprendre et jouer » et sont expérimentés actuellement dans des maisons de retraites et des écoles.

Dans la catégorie « Industrie du futur », la start-up Sentryo a su convaincre le jury de son potentiel de lutte contre les cyberattaques, grâce à son système de surveillance pointu, appliqué au secteur de l’énergie, de la défense ou encore des transports.

Enfin, le Boucher vert, une start-up qui propose une alternative à la viande grâce à ses « steaks verts » à base de légumineuses cultivées en agriculture biologique est le vainqueur de la catégorie « agritech/foodtech ».

Juliette Jarry, la vice-présidente déléguée au numérique, s’est félicitée de la qualité des entreprises candidates et du succès de l’opération qui vise à mettre en lumière des entreprises de moins de 7 ans à très fort potentiel de développement. Les lauréats bénéficieront d’un accompagnement personnalisé d’une centaine d’heures, sur une durée d’un an, financé par la Région et ses partenaires.