Le Festival de La Chaise-Dieu 2019 rend hommage à Berlioz

Le Festival de La Chaise-Dieu 2019 rend hommage à Berlioz

© Bertrand Pichene / Festival de musique de La Chaise-Dieu

Le début d’année a été marqué, à l’abbaye de La Chaise-Dieu, par le retour après restauration de ses tapisseries flamandes. Du 22 août au 1er septembre, le festival s’apprête aussi à vivre une saison 2019 riche en émotions.

Il y a déjà plus d’un demi-siècle que le pianiste virtuose György Cziffra a donné le premier concert faisant naître le Festival de musique de La Chaise-Dieu, en septembre 1966. La 53e édition de ce grand rendez-vous estival, fidèle à l’esprit et à la démarche de diffusion de son fondateur, promet au public des moments musicaux exceptionnels du 22 août au 1er septembre. La Région Auvergne-Rhône-Alpes est le premier partenaire public de ce rendez-vous attendu de tous les mélomanes.

Un rayonnement sur 3 départements

Avec des dizaines de rendez-vous à La Chaise-Dieu, mais aussi dans une vingtaine de villes et villages de Haute-Loire, du Puy-de-Dôme, et même de la Loire (Saint-Bonnet-le-Château), en nouveauté 2019, le festival a su au fil des éditions transcender les frontières géographiques et proposer toujours plus d’événements.

Au menu des festivités le public peut ainsi retrouver des sérénades itinérantes, des concerts à ciel ouvert, des conférences thématiques, des stages d’éveil musical, des concerts en famille et des auditions d’orgue, avec des récitals particulièrement appréciés. Les 25 concerts payants du programme officiel 2019 sont complétés, le temps du festival, par autant de rendez-vous gratuits.

Hommage particulier à Berlioz

L’anniversaire de la mort du grand compositeur français Hector Berlioz (1803-1869) ne sera pas oublié à La Chaise-Dieu. Le directeur général Julien Caron rappelle au passage les fondamentaux du festival : « Cette édition 2019 associe les chefs-d’œuvre de la musique sacrée (Bach, Haendel, Brahms…) aux grandes pages du répertoire symphonique (Haydn, Beethoven, Grieg…) avec un hommage particulier à Berlioz à l’occasion des 150 ans de sa mort. Quelques perles rares du répertoire vocal a cappella viennent compléter ce programme qui comprend enfin une offre riche et variée de moments musicaux en accès libre. »

Ainsi, le quintette à vent Le Concert Impromptu offrira le 31 août à 17h30 « un florilège de mélodies et airs du compositeur ». Enfin, l’Orchestre symphonique de la Garde Républicaine sera invité pour la 1re fois à La Chaise-Dieu pour y interpréter la Symphonie fantastique, dimanche 1er septembre à 15h, après avoir offert la veille en plein air au Puy-en-Velay un florilège de pièces françaises du XIXe siècle.

© Bertrand Pichene / Festival de musique de La Chaise-Dieu

Aller plus loin

www.chaise-dieu.com

Retour en haut de page