En Haute-Savoie : Aurélien Moreac et Fabrice Schelsohn

© Jérôme Pruniaux / Agence Argo

Aurélien Moreac,

travailleur saisonnier :

« Je suis installé dans la région depuis dix ans. Pendant la saison d’hiver, je suis le gestionnaire d’une entreprise qui livre du pain et des viennoiseries dans les stations de ski comme aux Ménuires ou à Val Thorens. Entre avril et octobre, à la belle saison, je suis maintenant moniteur de voile. Mais je n’avais qu’un titre professionnel : le CQP. Grâce au club, j’ai pu me former pour avoir un diplôme supérieur, le BP JEPS voile, le Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport. Cette formule est parfaitement adaptée à mon profil de travailleur saisonnier et m’a permis d’allonger les saisons. À Thonon je m’épanouis parfaitement dans mon travail, en plus ma femme est originaire d’Ivoire donc nous profitons de la région. »

Fabrice Schelsohn,

président du club de voile de Thonon-les-Bains :

« Juste pour la Haute-Savoie il manque 5 moniteurs de voile. Du fait de la proximité avec la Suisse, le coût de la masse salariale est déjà fort pour les clubs. C’est pourquoi le Cared, qui prévoit le financement de la formation de demandeurs d’emplois par la Région en échange d’une embauche est très importante pour nos stagiaires. Ici lac et montagne se complète bien, et les saisonniers sont demandeurs d’une double qualification. »

Retour en haut de page