Innovation : expérimentation d’une navette autonome en milieu rural

Innovation : expérimentation d’une navette autonome en milieu rural

© Charles Pietri

La Drôme innove en faisant l’expérimentation, pendant 5 mois, d’une navette autonome circulant entre la gare SNCF de Crest et l’Écosite du Val de Drôme à Eurre.

Elle s’appelle Beti. Depuis le 7 septembre 2020 et jusqu’à fin janvier 2021, cette navette autonome circule entre la gare SNCF de Crest et l’Écosite du Val de Drôme à Eurre, dans la Drôme. Cette expérimentation constitue une première en France : un tel service de mobilité autonome n’avait jamais encore été testé en territoire rural sur une route ouverte à la circulation automobile.

Au service des territoires ruraux

Cette phase expérimentale sera l’occasion de relever de nombreux défis alternant zones urbaines et rurales. La plupart des expérimentations de véhicules autonomes sont en effet localisées en ville, en site propre ou dans un environnement largement balisé et moins changeant que les environnements ruraux. Bien que la navette soit dépourvue de chauffeur, un opérateur sera systématiquement présent à bord pour veiller au bon fonctionnement du service et guider les usagers pendant leur voyage.

Au-delà de la période d’expérimentation, l’ambition des partenaires du projet est de créer un véritable réseau de mobilité autonome fiable, économique et pérenne, au service des territoires ruraux.

Les partenaires
Région Auvergne-Rhône-Alpes, Département de la Drôme, Communauté de Communes du Val de Drôme en Biovallée, Ville de Crest en partenariat avec des entreprises implantées régionalement : Eurovia (VINCI), Bertolami, qui opère la navette, et le fournisseur de système de conduite autonome rhodanien NAVYA, qui la fournit.

© Charles Pietri
Cette expérimentation en territoire rural a été lancée le 4 septembre et se poursuit jusqu’à la fin du mois de janvier 2021.

Beti en quelques chiffres

  • 1er service de mobilité autonome en territoire rural
  • 15 km entre la gare de Crest et l’Écosite du Val de Drôme
  • 10 passagers assis
  • 2 terminus et 7 arrêts intermédiaires de proximité
  • 100 % électrique
  • Navette réalisée à 90 % par des entreprises d’Auvergne-Rhône-Alpes.
Retour en haut de page