Le lycée de la Matheysine en Isère poursuit sa mue

Le lycée de la Matheysine en Isère poursuit sa mue

Le lycée de la Matheysine au centre de La Mure. Vue de la facade classée monument historique. Michel Pérès
Le nouveau bâtiment du lycée comprend la salle de restauration scolaire, les cuisines, l'infirmerie et dans les étages l'internat. Michel Pérès
Un escalier dessert les étages de l'internat. Michel Pérès
Le nouvel escalier hélicoïdal du lycée avec vue sur les montagnes. Michel Pérès
Les nouvelles chambres très confortables sont partagées par trois jeunes. Michel Pérès
La salle de restauration du lycée. Michel Pérès
Le nouveau mur d'ecalade du lycée a été inauguré fin décembre : "Un bel outil de travail" constate le professeur de sport Monsieur Nizet. Michel Pérès
Marc-Henri Bouchet, le proviseur, s'investit dans le travail de programmation des travaux pour la phase II. Michel Pérès
La salle informatique est très appréciée des professeurs et des élèves depuis deux ans. Les pratiques pédagogiques ont évolué. Michel Pérès
Salle dédiée à la section des skieurs, une spécificité du lycée. Michel Pérès
Affûtage des skis au lycée de la Matheysine. Michel Pérès
Laboratoire de langues au lycée avec travail en ilôt et pilotage informatique individualisé par l'enseignant. Tous les élèves sont actifs! Michel Pérès
Reconstitution d'une boutique pour les élèves qui s'entrainent à la vente. Michel Pérès
Un projet de "street art" en lien avec les élèves et leur professeur d'art plastique est en cours sur la nouvelle façade du gymnase. Michel Pérès

Un nouveau bâtiment accueillant l’internat et la restauration scolaire a été inauguré au lycée de La Mure par la Région en mars. La seconde phase de restructuration de cet établissement est en cours de programmation.

À 38 kilomètres au-dessus de Grenoble et près de 900 mètres d’altitude, en bordure du Parc national des Écrins, il fait bon vivre au lycée de la Matheysine, dominé par les sommets du Grand Serre, du Sénépi ou encore du Taillefer qui culmine à près de 3 000 m. , dans le massif de l’Oisans.

L’établissement, inauguré en 1888, compte aujourd’hui quelque 500 élèves du cru répartis dans plusieurs sections d’enseignement, général, technologique et professionnel, mais aussi une section qualifiante avec du ski de haut niveau qui fait la réputation du lycée depuis 1971. 48 élèves sont intégrés à cette section ski qui couvre la seconde au bac et prépare aux premières épreuves du diplôme d’État de ski alpin.

« Nous proposons des diplômes classiques et des formations qui collent aux spécificités du territoire, aux besoins locaux : le commerce, le développement touristique » explique le Proviseur Marc-Henri Bouchet. Mais également l’industrie et la filière forestière. « Nous accueillons depuis la rentrée 2018 un CAP de « conduite d’installation de production et un Bac pro maintenance des équipements industriels après le désengagement du lycée privé voisin » précise le responsable. Un coût de fonctionnement supplémentaire pris en charge par la Région qui s’élève à 26 000 euros par an.
Une section « ARCU » prépare aussi au bac pro "Accueil relations clients et usagers" et bénéficie de locaux spécialement aménagés avec reconstitution d’un comptoir d’accueil, centre d’appel téléphonique et magasin de vente d’articles de sport. « Nous mettons nos élèves en situation réelle en lien avec de nombreuses semaines de stage dans les entreprises» précise leur professeur Monsieur Lucas.

Depuis la rentrée, tous les élèves bénéficient de conditions d’études particulièrement agréables avec l’ouverture d’un nouveau restaurant scolaire aménagé dans un bâtiment à l’architecture moderne, construit sur l’enceinte de l’établissement dont le périmètre a lui aussi été réaménagé.
La construction a été réalisée selon les normes de qualité environnementale, avec une chaufferie au granulé bois et une ventilation double flux qui limite les consommations énergétiques et les dépenses budgétaires afférentes.

À l’étage, on trouve le nouvel internat flambant neuf qui remplace d’anciens locaux très dégradés. Le lycée dispose ainsi de 120 places pour loger sur place ses élèves les plus éloignés de La Mure. Trois niveaux de chambres avec vue sur la montagne et le Grand Serre, et une salle de bains partagée par 6 élèves. Sa desserte s’effectue par ascenseur ou par un très bel escalier hélicoïdal vitré.

Ces travaux financés par la Région à hauteur de 12 millions d’euros ont également permis la construction d’un autre bâtiment de six logements de fonction, la rénovation des vestiaires et du mur d’escalade dans le gymnase, ainsi que la sécurisation de l’enceinte du lycée avec de nouveaux portails d’accès permettant le contrôle des entrées via le Pass région distribué aux élèves.

La deuxième étape du projet de modernisation de cet établissement a démarré. Elle concerne la restructuration d’anciens locaux dont les travaux ont été évalués à environ 10 M€. Au programme la construction d’un CDI, les bureaux de la vie scolaire, une maison des lycéens et des salles de détente et peut-être un abri couvert pour se protéger des intempéries et du vent particulièrement vigoureux à La Mure.

Aller plus loin

Retour en haut de page