Des projets sur les rails dans le Livradois-Forez

Des projets sur les rails dans le Livradois-Forez

PNR Livradois-Forez - Plusieurs projets de valorisation sont menés sur la ligne ferroviaire du Livradois-Forez © Laurence Barruel
PNR Livradois-Forez - Le périmètre du Parc s'étend sur 3 départements : le Puy-de-Dôme, la Haute-Loire et la Loire © Laurence Barruel
PNR Livradois-Forez - Deux prestataires proposent des circuits de découverte touristique © Laurence Barruel
PNR Livradois-Forez - Emprunter la ligne ferroviaire permet une découverte agréable du secteur © Laurence Barruel
PNR Livradois-Forez - La ligne, rachetée à Réseau Ferré de France, se déploie sur 150 km © Laurence Barruel
PNR Livradois-Forez - Les deux tronçons à découvrir sont Courpière / La Chaise-Dieu et Estivareilles / La Chaise-Dieu © Laurence Barruel
PNR Livradois-Forez - Le transport de marchandises a également été maintenu entre Courpière et Giroux © Laurence Barruel
PNR Livradois-Forez - C'est la société Combrail, basée à Volvic, qui se charge du volet fret © Laurence Barruel
PNR Livradois-Forez - La ligne du Livradois-Forez relie la plaine de la Limagne aux portes du Velay © Laurence Barruel
PNR Livradois-Forez - La ligne n'a jamais été rapide, du fait de son profil et de son tracé sinueux © Laurence Barruel
PNR Livradois-Forez - La ligne se caractérise aussi par la présence de nombreux ouvrages d'art : tunnels, ponts, viaducs... © Laurence Barruel
PNR Livradois-Forez - Pour l'heure, le volume du fret ferroviaire sur la ligne est de 32000 tonnes annuelles © Laurence Barruel

Territoire caractérisé par une grande diversité de milieux naturels, terre d’écrivains racés et pays d’une coutellerie de grande qualité, le Livradois-Forez est à cheval sur 3 départements et traversé par une ligne ferroviaire au centre de plusieurs projets.

Le Parc naturel régional (PNR) Livradois-Forez court sur 3 départements : le Puy-de-Dôme, la Haute-Loire et la Loire. De par sa situation géographique, il regroupe une diversité de milieux naturels particulièrement intéressante : landes d’altitude et gorges rocheuses, massifs forestiers montagnards et de plaine, tourbières et zones humides de montagne, vallées encaissées, prairies et coteaux… Avec son patrimoine naturel et une riche biodiversité, le Livradois-Forez est donc une destination de choix pour les amoureux de pleine nature, en témoignent les visites virtuelles dans les milieux naturels proposées sur le site Internet du PNR.

Les amateurs de lecture se souviendront, pour leur part, que le pays est aussi une terre d’écrivains, à l’image d’Alexandre Vialatte, Henri Pourrat et Jean Anglade et de multiples personnalités. Pour n’en citer que quelques-unes, rappelons que Lafayette, Germaine Tillion, Françoise Héritier ou encore Jacques Kornprobst sont intimement liés à ce territoire de moyenne montagne.

Enfin, l’art de la coutellerie (à Thiers et dans sa région) est aussi l’une de ses richesses culturelles emblématiques. Les projets de valorisation ne manquent donc pas, dans le Livradois-Forez : que ce soit du patrimoine naturel, de l’artisanat, de la ressource forestière, et même de la ligne ferroviaire !

Valorisation de la ligne ferroviaire

Le Livradois-Forez est en effet traversé, du Nord au Sud, par une ligne ferroviaire rachetée à Réseau Ferré de France par les communautés de communes riveraines qui se sont regroupées pour former une collectivité dédiée : le Syndicat ferroviaire du Livradois-Forez. Cette voie relie sur près de 150 km Peschadoires (Puy-de-Dôme) à Estivareilles (Loire) et Darsac (Haute-Loire). Elle est actuellement utilisée par deux exploitants qui proposent des trains touristiques, sur deux tronçons : entre Ambert et La Chaise-Dieu, et entre Estivareilles et La Chaise-Dieu. Sur un autre tronçon de 8 km, au départ d’Ambert, l’association AGRIVAP propose également une découverte du secteur en vélorail.

Toujours sous la houlette du Syndicat ferroviaire du Livradois-Forez, un autre projet de valorisation de la ligne est aussi à l’ordre du jour, en complémentarité mais sur le volet fret, cette fois. « Le service de fret n’a jamais été interrompu, tout comme le transport de touristes. C’est déjà un bel essai qui reste à transformer pour organiser ces activités au service de tout un territoire », explique volontiers Jérémy Colzani, du Syndicat ferroviaire du Livradois-Forez, qui souligne « le potentiel de développement du fret » sur la zone, malgré d’importantes contraintes économiques du fait de la concurrence avec le transport routier.

Le trafic, réalisé par la société Combrail, représente environ 32000 tonnes par an, à l’heure actuelle. Mais quelle que soit la quantité de marchandises transportées en une année, l’objectif est quoi qu’il en soit plus large et se place sur le long terme : « Cette problématique du fret est perçue comme un enjeu crucial pour la survie et le développement de la voie. »

Découvrir autrement

Deux tronçons de la ligne ferroviaire sont ouverts à la découverte touristique, dans le PNR Livradois-Forez. Pour en savoir plus :

Retour en haut de page