Les ACC remportent le marché de rénovation de 16 rames de TER

Les ACC remportent le marché de rénovation de 16 rames de TER

Michel Pérès
Michel Pérès
Michel Pérès
Michel Pérès
Michel Pérès

Une nouvelle étape est franchie positivement par l’entreprise clermontoise ACC Ingénierie et Maintenance, qui a été retenue par la SNCF pour rénover 16 rames de TER d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Le président de la Région Laurent Wauquiez avait à nouveau rendez-vous, vendredi 20 avril, aux ACC Ingénierie et Maintenance de Clermont-Ferrand, cette fois avec une excellente nouvelle à apporter. Aux côtés du directeur régional de la SNCF Alain Thauvette, il s’est en effet félicité de l’obtention, par les ACC, du marché public concernant la rénovation de 16 rames de TER.

« Défendre nos savoir-faire industriels »

Remporter cet appel d’offres était crucial pour l’entreprise, qui a gagné ce pari en s’associant à Bombardier. Pour Laurent Wauquiez, cette étape franchie avec succès montre que les efforts pour y parvenir ont été payants : « Nous avons mobilisé toutes les énergies pour permettre à l’entreprise ACC de traverser des périodes difficiles. Nous avons été à leurs côtés dès le premier jour et nous continuerons à l’être. C’est le rôle d’une collectivité comme la nôtre de défendre les savoir-faire industriels qui font l’excellence de notre tissu économique. »

Ces derniers mois, plusieurs dispositifs d’aide à l’investissement matériel ou d’aides exceptionnelles ont en effet été mis en place par la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans cette optique. La Région a également voté une avance remboursable de 2 millions d’€, en mars. Clermont Auvergne Métropole a attribué de son côté 1 million d’€, et l’État a abandonné au moins partiellement ses créances.

« Une Région qui va dans le bon sens »

Rappelons que la Région avait misé sur l’excellence du travail des ACC dès 2016, leur confiant la rénovation d’une première rame de TER de démonstration, de manière à aider l’entreprise à se préparer dans les meilleures conditions à cet appel d’offres. Le calcul était bon : dans le respect du code des marchés publics, les ACC et Bombardier se voient finalement confier, par la SNCF, la mission de rénover 16 rames de TER (pour un marché d’environ 20 millions d’€).

« La Région défend les intérêts des usagers et des entreprises régionales », a encore précisé le président de Région en conclusion. « Un fleuron du territoire qui remporte des marchés publics régionaux, c’est une Région qui va dans le bon sens et qui sauvegarde nos emplois ! »

Retour en haut de page