Handicap, politiques sociales, santé et famille

Handicap, politiques sociales, santé et famille

La Région veut faire + pour le Handicap

La Région n’a pas de compétence spécifique en matière de handicap mais elle affiche une volonté farouche pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap. Laurent Wauquiez, son président, rappelle régulièrement sa volonté de faire d’Auvergne-Rhône-Alpes « une Région pionnière, leader, exemplaire et un modèle du vivre ensemble et d’inclusion ». 

Dès son arrivée à la tête de la collectivité, le nouvel exécutif régional a organisé sous la direction de Sandrine Chaix, la conseillère spéciale au handicap, un Forum Extraordinaire pour faciliter l’émergence et la réalisation de projets innovants au service du projet de vie des personnes en situation de handicap. « Notre volonté est de prendre en considération les questions du handicap dans nos politiques de formation, d'apprentissage mais également sur le plan du tourisme, de la culture, du sport, des déplacements… », explique l’élue.

Après une vaste période de consultation, un plan régional a été adopté à l’automne 2017 autour de deux piliers :

  1. Assurer la prise en compte du handicap dans l’ensemble des politiques régionales
  2. Conduire des actions spécifiques pour l’inclusion des personnes en situation de handicap

Intégrer le handicap dans l’ensemble des politiques régionales

La Région souhaite en particulier développer la démarche H+ et l’étendre à plusieurs thématiques. Il s’agit d’une démarche souple basée sur l’adhésion à une charte et une appréciation par les usagers en situation de handicap. Les principaux axes pour intégrer le handicap dans l’ensemble des politiques régionales sont ainsi :

  • Développer la démarche H+ pour tous les organismes de formation et CFA d’Auvergne-Rhône-Alpes et l’étendre à d’autres délégations, pour intégrer le handicap dans chacune des politiques régionales ;
  • Viser 10 % de travailleurs handicapés dans l’administration régionale. Même si la Région est déjà parmi les collectivités les plus exemplaires en la matière, elle souhaite aller encore au-delà et tendre vers un taux de 10 % de travailleurs handicapés dans ses effectifs d’ici 2021 ;
  • Renforcer l’accessibilité dans les transports et dans les lycées, notamment grâce à un investissement massif de 222 M€ sur la période 2016-2024 pour garantir l’accessibilité de l’ensemble de son patrimoine immobilier

Conduire des actions spécifiques liées au handicap

La création d’un fonds régional de soutien en investissement, sur plusieurs volets, sera un levier fort de l’action régionale. La Région a prévu, dans ce cadre, de :

  • Créer un appel à projets en faveur de l’innovation au service de l’inclusion. Les nouvelles technologies, et le numérique en particulier, offrent des solutions nouvelles pour mieux compenser les handicaps.
  • Soutenir l’acquisition par les associations de véhicules de transport adapté, de type 9 places. Le coût du transport reste en effet un frein pour les associations œuvrant dans le champ du handicap.
  • Soutenir le développement de l’économie sociale et solidaire en lien avec le handicap : les emplois de services à la personne, mais aussi les établissements et services d’aide par le travail (ESAT)

Changer le regard sur le handicap, et développer une vision positive du handicap grâce à divers événements restent des préoccupations fortes de la Région. La grande cause régionale permet chaque année de sensibiliser le grand public sur une thématique particulière.


 Retrouvez toutes les aides et solutions de la Région sur les thèmes de la jeunesse, de la santé, du sport et du handicap

Changer de regard sur le handicap

Chaque année, la Région se mobilise autour d’une grande cause régionale peu ou pas assez prise en considération par la puissance publique, et en organisant des événements de sensibilisation.

  • Les troubles DYS (2017) : Ils concernent près de 8 % des élèves et constituent encore un problème de santé publique mal appréhendé. Un travail conduit avec les experts et les familles a débouché sur la publication d’un livre blanc. Une maison des DYS devrait également ouvrir prochainement.
  • Sport & Handicap (2018) : Les actions entreprises au cours de l’année ont débouché sur la création d’un club des partenaires H+ Sport, et un fonds a été mis en place pour l’achat ou l’adaptation d’équipements sportifs pour tous.
  • Les accidentés de la vie (2019) : La grande cause régionale 2019 a été dévoilée le 10 décembre. La Région prévoit d’œuvrer en lien avec les associations de familles de traumatisés crâniens et de personnes cérébrolésées, des accidentés du travail ou accidentés de la route.

Liens pratiques

Voici quelques outils au service de toutes et tous :

Les avantages du Pass'Région : Certaines aides sont majorées pour les personnes en situation de handicap. Renseignez-vous !

Accessibilité-Handicap & Mobilité réduite : Pour faciliter vos transports en TER.

Signes & formations : Une formation en langue des signes proposée par le Campus Région du numérique.

H+ Culture : Pour des manifestations culturelles handi-accueillantes.

Club des partenaires H+ sport : Devenez partenaires pour soutenir le sport et le handicap.

H+ formation : Démarche d’accueil en formation des personnes en situation de handicap.

Rubrique handicap : Retrouvez nos actualités sur la thématique.

Téléchargez notre plaquette :

Contactez-nous !

Vous avez une question ? La Région vous répond. Contactez la Mission Handicap :

Lutter contre les déserts médicaux

© Juan Robert


En doublant ses aides à la création de maisons et de centres de santé, la Région Auvergne-Rhône-Alpes investit pour lutter contre les déserts médicaux, ce qui constitue un enjeu crucial en particulier pour les zones rurales.

Combien de zones rurales sont-elles concernées, aujourd’hui, par le phénomène préoccupant qu’est la désertification médicale ? Sur l’ensemble du territoire français, la pénurie de « médecins de campagne », ou plus simplement le manque de maisons de santé seules garantes de l’accès aux soins pour toutes et tous, sont régulièrement pointés du doigt. Auvergne-Rhône-Alpes n’échappe évidemment pas à cette tendance nationale.

Faire émerger plus de projets locaux

« On est sans doute face à l’un des défis les plus importants que va connaître notre pays dans les prochaines années. Il s’agit d’un sujet majeur pour les habitants, la Région doit donc impérativement répondre présent », estime Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ainsi, ayant souhaité faire de l’accès aux soins une priorité régionale en matière de santé, Laurent Wauquiez et Martine Guibert, vice-présidente déléguée aux politiques sociales, à la santé et à la famille, ont décidé dès 2016 de doubler les aides à l’investissement pour favoriser l’implantation des maisons et des centres de santé sur le territoire.

Les projets portés au niveau local peuvent désormais bénéficier de subventions régionales pouvant s’élever jusqu’à 200 000 € (contre 100 000€ auparavant). Objectif : mettre en place un dispositif plus incitatif, et ainsi accélérer l’émergence de projets dans les territoires. "Pour le seul mois de mai 2017, la Région a financé autant de maisons de santé que la précédente majorité en 2015. Fin juin, elle en aura déjà financé le double", précise Martine Guibert.

Retour en haut de page