Santé : des initiatives pour l’accès aux soins

Santé : des initiatives pour l’accès aux soins

© Juan Robert

Comme l’illustre la crise sanitaire actuelle, la santé est un enjeu d’intérêt général. Des initiatives existent en Auvergne-Rhône-Alpes pour garantir l’accès aux soins de qualité, jusque dans les zones rurales.

Un bloc opératoire au centre hospitalier d’Ardèche méridionale

Un nouveau bloc opératoire va voir le jour au centre hospitalier d’Ardèche méridionale, à Aubenas. En tout, six salles de bloc et deux salles d’exploration en pneumologie et gastro-entérologie sont prévues. Un autre projet est également attendu : l’équipement d’une salle multimodale d’enseignement délocalisée pour la formation des médecins territoriaux et l’enseignement initial des internes en médecine.

Mesures sanitaires dans les lycées et les transports

Depuis le mois de mars, les lycées de la Région ont connu de nombreuses mesures supplémentaires pour une année scolaire bien protégée. Au programme : distribution de masques, installation de caméras thermiques, désinfection régulière des établissements et transports. Des dispositifs de purification d’air et de désinfection innovants, par l’ozone et par brumisation, sont également expérimentés dans une vingtaine de lycées. L’enjeu est de gagner en efficacité dans la lutte contre la diffusion du virus.

Un scanner pour l’hôpital de Brioude

Auparavant, l’absence de scanner dans le secteur du Brivadois (Haute-Loire) obligeait les patients à se rendre plus loin… parfois trop loin. Cela engendrait des délais de prise en charge, des risques sanitaires supplémentaires et des coûts importants. Désormais, le nouveau scanner est installé et complète le parc du service radiologie au centre hospitalier de Brioude.

© Guillaume Atger
Conduite par des professionnels, la téléconsultation apparaît comme une solution satisfaisante pour maintenir en zone rurale une offre de soins de qualité.

La téléconsultation à visage humain

Dans un territoire dépourvu de cabinet médical, la téléconsultation peut offrir une solution satisfaisante pour maintenir l’offre de santé, et c’est encore mieux quand elle est réalisée dans de bonnes conditions. C’est le cas des cabinets conçus par Healphi à Condat (Cantal), Lamure-Sur-Azergues (Rhône) et Saint-Sorlin-en-Valloire (Drôme). Ici, un infirmier prend en charge le patient lors de son arrivée et le guide dans sa consultation avec le médecin, qui, lui, est à distance.
>> De la même manière, un cabinet dentaire itinérant circule dans le Puy-de-Dôme à la rencontre de la population.

Maintien d’un hélicoptère de secours

Le risque de perdre un hélicoptère de secours a pu être écarté en Auvergne, avec le maintien en 2020 du Dragon 63, en collaboration avec le Département de l’Allier. L’été écoulé a démontré toute l’importance de cet équipement de secours puisque cet hélicoptère a réalisé plus de 190 missions, soit une trentaine de plus qu’en 2019 sur la même période.

Retrouvez aussi ce dossier santé dans le magazine Région n°16

Aller plus loin

Elsa Delfos, médecin en cours d’installation à Échalas (Rhône)

« Je viens de terminer mon internat et je devrais m’installer d’ici au mois de novembre ou décembre à Échalas, dans une maison de santé que nous avons créée avec une collègue médecin et deux infirmières. Pour mon associée et moi, la médecine rurale était une évidence, pour être vraiment à proximité des gens et pour avoir des relations de qualité entre médecins et patients. Dans cette commune, il y a de plus en plus de monde : ce sera un réel bénéfice pour la population, et aussi pour nous, puisque cette installation correspond bien à notre manière d’envisager la pratique de la médecine. »

>> Début 2020, Elsa Delfos a obtenu une aide régionale de 10000 euros pour son installation en zone rurale.

© Juan Robert

Retour en haut de page