Moins de dette, plus d’investissements : la Région peut préparer l’avenir

Moins de dette, plus d’investissements : la Région peut préparer l’avenir

© Michel Pérès

La poursuite des efforts de bonne gestion de la collectivité au service des investissements ressort de l’examen du compte administratif 2018. Cet assainissement des finances procure à la Région une capacité d’investissement de 951 M€.

Jeudi 27 juin en début d’après-midi, l’examen du compte administratif 2018 était à l’ordre du jour de l’assemblée plénière. Confirmant « la mise en œuvre de la trajectoire budgétaire que la majorité s’est fixée », pour reprendre les termes du 1er vice-président de la Région Étienne Blanc, il est marqué par une nouvelle baisse de 55 M€ des dépenses de fonctionnement. La Région a ainsi tenu avec 2 ans d’avance sa promesse de réduction de 300 M€ des dépenses de fonctionnement, l’objectif ayant initialement été fixé sur 5 ans.

Un niveau d’investissements historique

Cet assainissement des finances procure à la Région une capacité d’investissement accrue, s’élevant à 951 M€ contre 716 M€ en 2015. Cela représente une hausse de 33% du niveau d’investissement pour des projets d’avenir au service des lycéens d’Auvergne-Rhône-Alpes, des usagers des transports régionaux, de l’emploi, de la formation, des acteurs économiques…

Autrement dit, le compte administratif 2018 confirme la poursuite des efforts de bonne gestion de la collectivité au service des investissements d’avenir, en réduisant aussi la dette de 85 M€ sur 3 ans. Globalement, ce sont 300 M€ qui ont ainsi été redéployés du fonctionnement vers l’investissement. Parallèlement, la Région poursuit sa politique « d’allègement de la pression fiscale », tout en améliorant sa capacité d’autofinancement « de manière considérable sur l’année écoulée », précise encore Étienne Blanc.

La notation Standard & Poor’s confirmée en 2018

L’agence de notation Standard & Poor’s avait relevé de AA- à AA la note de la Région Auvergne-Rhône-Alpes en 2016, lui accordant même dès 2017 la qualité de crédit intrinsèque aa+. Cette note maximale est confirmée pour l’année 2018, l’agence soulignant l’efficacité de la gouvernance et de la gestion financière de la Région et saluant « la prospective financière réaliste et très détaillée ainsi que le pilotage budgétaire de qualité ».

« Nous avons le plus haut niveau d’investissement atteint depuis 10 ans »

Avant les interventions des groupes et le vote du compte administratif 2018, le président de la Région Laurent Wauquiez a ajouté : « Avec 3 ans de recul, nous pouvons voir la constance de la politique qui a été menée et les fruits qu’elle a pu porter. (…) Faire des économies n’est pas un projet : ce qui est un projet, c’est ce que permettent les économies ! Notre capacité d’autofinancement s’est complètement reconstituée en 4 ans, c’est ce qui nous permet ensuite de financer des projets… »

Retour en haut de page