Retour sur les JO de Pyeongchang au jour le jour

Retour sur les JO de Pyeongchang au jour le jour

© Grégory Picout

Retrouvez l'évolution des résultats au jour le jour des Jeux olympiques d’hiver 2018, qui se sont déroulés du 9 au 25 février à Pyeongchang. L'équipe de France, qui comportait une majorité de sportifs d’Auvergne-Rhône-Alpes, a ramené 15 médailles de Corée du Sud : 5 d'or, 4 d'argent et 6 de bronze.

  • Dimanche 25 février - Voilà, c’est fini…
    La dernière journée de compétition, avant la belle cérémonie de clôture, ne laissait que très peu d’espoir à l’équipe de France. En bobsleigh à quatre hommes, l’équipe tricolore finit 11e. Au final, les Bleus ont fait aussi bien qu’à Sotchi il y a 4 ans, avec 15 médailles obtenues. Félicitations à toutes et à tous pour ces deux semaines riches en émotions !

  • Samedi 24 février - Pour quelques dixièmes de seconde
    Ce qui peut être frustrant dans les sports d’hiver, c’est que les médailles ne tiennent bien souvent qu’à un fil. Ainsi la journée du samedi n’a-t-elle pas souri aux Français, dans des épreuves qui se jouent à quelques petits dixièmes de seconde. Sylvain Dufour échoue à la 4e place du slalom géant parallèle (snowboard), tout comme l’équipe de ski alpin composée d’Adeline Baud-Mugnier, Tessa Worley, Clément Noël et Alexis Pinturault, dans le Team Event. En patinage de vitesse (mass-start), le vice-champion du monde Alexis Contin s’est fait déborder en fin de course, ne terminant finalement qu’à la 10e place.

  • Vendredi 23 février - Le compteur bloqué

    On ne peut pas gagner à tous les coups … Ce vendredi, le compteur de médailles est resté bloqué à 15. Le relais masculin de biathlon n’est pas parvenu à se hisser sur le podium, prenant la 5e place d’une course dominée par la Suède, qui s’est imposée devant les deux favoris : la Norvège et l’Allemagne.
    Plus tôt dans la journée, Alizée Baron avait terminé à la même place de l’épreuve de skicross féminin, en remportant pour l’honneur la finale B. Ces JO 2018 n’ont vraiment pas réussi aux concurrents français de skicross, qui pouvaient légitimement espérer mieux.

  • Jeudi 22 février - Une 15e médaille grâce au biathlon
    Le début de journée a été assez frustrant pour la délégation tricolore. Thomas Krief et Kevin Rolland, tous deux de la Team Auvergne-Rhône-Alpes, ont chuté en ski acrobatique half-pipe. Krief s’étant blessé au premier run, il a même dû abandonner. En slalom, les Bleus ont été plutôt performants mais Clément Noël, Alexis Pinturault et Victor Muffat-Jeandet prennent en fin de compte les trois places d’honneur en terminant 4e (à 4 centièmes du bronze), 5e et 6e. En combiné nordique par équipes, rien à faire non plus pour l’équipe tricolore, qui finit 5e.
    Enfin, de leur côté, les filles du biathlon ont réussi à remporter leur pari ! Elles ramènent une médaille de bronze, la 15e médaille française, à l’issue d’un relais 4x6 km bien négocié. Félicitations aux 3 représentantes de la Team Auvergne-Rhône-Alpes, Anaïs Chevalier, Marie Dorin-Habert et Justine Braisaz, pour ce beau travail d’équipe aux côtés d’Anaïs Bescond.

  • Mercredi 21 février - Le ski de fond double la mise
    En skicross masculin, les Jeux olympiques de Sotchi avaient apporté un spectaculaire triplé à la France il y a 4 ans, mais ceux de Pyeongchang seront à oublier : aucun représentant français ne parvient à atteindre la finale… Cette discipline peut être assez imprévisible : elle l’a cruellement rappelé.
    La bonne nouvelle de la journée est venue du sprint par équipes, en ski de fond. L’équipe tricolore était composée de Maurice Manificat (de la Team Auvergne-Rhône-Alpes, et qui prend là sa 2e médaille des JO 2018 !) et Richard Jouve. Elle s’empare d’une « manific » médaille de bronze, à deux grosses secondes des Norvégiens qui étaient les grands favoris, et tout juste derrière les Russes.

  • Mardi 20 février - L’argent deux fois et une fois l'or
    Monter sur la 2e marche d’un podium olympique reste une performance superbe, mais Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron étaient favoris et visaient l’or en danse sur glace. Bien que battant le record du monde avec leur programme libre, ils s’inclinent derrière Tessa Virtue et Scott Moir qui font encore mieux, quelques minutes plus tard, à l’issue d’un concours au niveau incroyable. Ce n’est que partie remise pour les jeunes Français : rendez-vous est déjà pris pour 2022…
    En ski acrobatique half-pipe Marie Martinod, de la Team Auvergne-Rhône-Alpes, ne parvient pas à surclasser la Canadienne Cassie Sharpe mais tient magnifiquement son rang, et empoche à 33 ans une belle médaille d’argent (comme à Sotchi il y a 4 ans).
    Enfin, le biathlon français a prouvé sa force collective avec le relais mixte emmené par un Martin Fourcade impérial en dernier relayeur. L’équipe de 4 décroche l’or olympique, grâce à Anaïs Bescond et deux champions de la région : Marie Dorin-Habert (Team Auvergne-Rhône-Alpes) et Simon Desthieux.

  • Lundi 19 février - Un programme court et des qualifs
    Deux skieuses de la Team Auvergne-Rhône-Alpes ont décroché leur billet pour la finale du ski halfpipe : Anaïs Caradeux et Marie Martinod. Cette dernière défendra donc, mardi, sa médaille d’argent de Sotchi et peut même rêver d’or pour 2018 !
    Du côté de la danse sur glace, l’entrée en lice de Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron a déjà fait couler beaucoup d’encre, en raison d’un petit problème de costume gênant. Deuxièmes derrière leurs rivaux canadiens à l’issue du programme court, ils gardent toutes leurs chances : le titre olympique se jouera lors du programme libre, qui est leur spécialité.

  • Dimanche 18 février - Passe de trois pour les Bleus
    La régularité au haut niveau est récompensée pour Alexis Pinturault, qui s’adjuge la médaille de bronze du slalom géant et passe très près de l’argent. Cette épreuve est marquée par une belle présence française, les Bleus étant 4 à terminer dans les 7 premiers.
    Autre motif de satisfaction pour l’équipe de France, et autre médaille de bronze : le relais en ski de fond réussit un petit exploit en montant sur le podium grâce à 3 membres de la Team Auvergne-Rhône-Alpes, Clément Parisse, Maurice Manificat, Jean-Marc Gaillard, accompagnés d’Adrien Backscheider pour le relais 4x10 km. Un grand bravo !
    Enfin, et cela a été l’une des sensations fortes de la semaine, Martin Fourcade a remporté son 4e titre olympique en biathlon (mass start), à l’issue d’un sprint incroyable face à l’Allemand Simon Schempp.

  • Samedi 17 février - Rendez-vous dans 4 ans pour Tess Ledeux
    Les épreuves programmées ce samedi n’offraient que peu d’opportunités de médailles à l’équipe de France, à l’exception du ski acrobatique slopestyle. Tess Ledeux de la Team Auvergne-Rhône-Alpes n’a que 16 ans, mais elle abordait ces JO 2018 en tant que championne du monde. Elle ne passe pas les qualifications, mais devrait étoffer son palmarès d’ici 2022 et revenir en grande championne pour prendre sa revanche aux prochains JO.
    En super-G féminin, la matinée a été difficile pour Romane Miradoli, Jennifer Piot, Tiffany Gauthier et Tessa Worley, qui terminent entre la 19e et la 28e place.

  • Vendredi 16 février - Prime à la jeunesse pour Julia Pereira
    Des quatre Françaises engagées en snowboardcross, Julia Pereira de Sousa était la moins attendue. À 16 ans, elle crée donc une belle surprise en se hissant à la 2e place du podium. Également en finale, Chloé Trespeuch (Team Auvergne-Rhône-Alpes), médaillée de bronze à Sotchi, n’a pas caché sa déception en terminant à la 5e place.
    En ski de fond 15 km style libre, même punition pour Maurice Manificat, leader de la coupe du monde dans la discipline. Il s’est arraché jusqu’au bout mais échoue lui aussi en 5e position, à une poignée de secondes seulement du podium… et en larmes.
    En super-G, le skieur de Chamonix Blaise Giezendanner (Team Auvergne-Rhône-Alpes) a frôlé l’exploit. Il s’est offert une 4e place (mais belle…), à deux dixièmes du podium. Dommage, le hold-up n’était vraiment pas loin ! :-)

  • Jeudi 15 février - Deux déceptions malgré un doublé olympique
    L’équipe de France empoche une 3e médaille d’or ce jeudi 15 février, avec Pierre Vaultier qui défendait son titre olympique de snowboardcross, remporté à Sotchi en 2014. Le champion olympique parvient à conserver son titre, en grand maître de la discipline. En revanche, quelques regrets peuvent être affichés du côté de Martin Fourcade (5e du biathlon 20 km) et Tessa Worley, la skieuse du Grand-Bornand qui termine 7e du slalom géant.

  • Mercredi 14 février - Vent trop fort rime avec reports
    Les épreuves de biathlon et de slalom femmes ayant été reportées en raison du vent, les chances de médailles françaises étaient minces et aucun miracle ne s'est produit. En combiné nordique (petit tremplin), les Français n’ont pas joué les premiers rôles : Maxime Laheurte termine 11e et François Braud (Team Auvergne-Rhône-Alpes) 15e, devant Antoine Gérard et Jason Lamy-Chappuis.

  • Mardi 13 février - Un superbe doublé en combiné alpin
    Le compteur régional de médailles a été doublement débloqué, ce mardi, sur une seule épreuve ! En combiné alpin, l’Autrichien Marcel Hirscher a été impérial en slalom, s’offrant son premier titre olympique ; mais Alexis Pinturault (Courchevel) et Victor Muffat-Jeandet (Bonneval-sur-Arc, Team Auvergne-Rhône-Alpes) réussissent un beau doublé argent-bronze en s’emparant des 2e et 3e places.
    En ski de fond (sprint), Baptiste Gros et Lucas Chavanat ne sont pas parvenus à se hisser jusqu’à la finale. Enfin Mirabelle Thovex et Sophie Rodriguez, toutes deux de la Team Auvergne-Rhône-Alpes, n’ont vraiment pas pu surclasser leurs adversaires au cours de la finale, particulièrement relevée, du snowboard halfpipe.

  • Lundi 12 février - Trois médailles pour les Bleus
    Les premières épreuves des JO 2018 n’ont pas souri aux représentants de la Team Auvergne-Rhône-Alpes, même si Maurice Manificat réalise tout de même, dimanche, une belle 5e place en skiathlon, terminant à quelques secondes du podium. Le slalom géant féminin a été reporté à la journée de jeudi, en raison de conditions climatiques difficiles.
    Au cours des trois premières journées de compétition, l’équipe de France a remporté ses premières médailles grâce à l’Ariégeoise Perrine Laffont, qui décroche l’or en ski de bosses, Anaïs Bescond, qui arrache le bronze en biathlon féminin (poursuite) et Martin Fourcade, qui s’approprie la médaille d’or du biathlon (poursuite), se rattrapant de sa performance décevante de la veille, en sprint.

Auvergne-Rhône-Alpes en force aux JO de Pyeongchang

Sur 119 sportifs français sélectionnés – 107 chez les valides, et 12 pour les Jeux paralympiques – pas moins de 80 sont licenciés dans un club de la région. Et 58 d’entre eux sont les représentants officiels de la Team Auvergne-Rhône-Alpes.

Le décompte des médailles

Équipe de France

Or : 5
Argent : 4
Bronze : 6

Champions d'Auvergne-Rhône-Alpes

Or : 1
Argent : 3
Bronze : 5

Retour en haut de page