Sécurité

En novembre 2016, de manière à répondre à des enjeux forts de sécurité publique, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a adopté un plan d’action pour « renforcer la sécurité dans les transports, les gares, les lycées et plus globalement dans l’espace public ». Le montant global de ce plan régional de sûreté a été estimé à 100 millions d’€ en investissement sur la durée du mandat et à un coût annuel de fonctionnement de 10 à 12 millions d’€.

« La sécurité des citoyens doit être une préoccupation partagée par l’ensemble des pouvoirs publics. À l’échelle régionale, nous sommes particulièrement attentifs à la sécurité des lycéens et des voyageurs utilisant les TER. »

Philippe Meunier, vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes délégué à la sécurité, aux partenariats internationaux, à la chasse et à la pêche.

>> Une priorité dans les transports régionaux

Les transports express régionaux (TER) sont l’une des compétences premières de la Région. À ce titre, ils sont au cœur de l’intervention régionale dédiée à la sécurité. L’action de la collectivité pour assurer la sécurité des voyageurs se décline autour de plusieurs axes.

Tout d’abord concernant les rames de TER proprement dites et la sécurité à bord des trains, la Région a commandé 143 rames équipées de vidéo-protection, l’objectif étant à terme que « 100 % des rames nouvelles soient équipées de vidéo-protection, de manière à ce que tout train neuf, quand il est mis en service, soit équipé ». Environ 70 % des rames sont équipées de vidéo pour l’heure.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a également adopté une mesure visant à doubler le nombre d’équipes de police ferroviaire, pour le porter à 34 équipes. L’objectif, à terme, est d’atteindre un effectif de 320 agents de police ferroviaire.

Au niveau de l’espace public, en particulier aux abords des gares ferroviaires et des routières, la Région a souhaité mettre en place un dispositif de soutien aux collectivités qui mettent en place la vidéo-surveillance. Aujourd’hui, seules 13% des gares et haltes sont munies d’outils de vidéo-protection. Enfin, la Région s’est logiquement engagée à financer les investissements nécessaires pour la réalisation d’un centre de commandement permettant d’avoir en temps réel la transmission des images de surveillance. Ce centre de supervision sera chargé de repérer en direct les comportements suspects.

Autre mesure symbolique, entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2017, les policiers nationaux et gendarmes bénéficient de la gratuité des transports sur l’ensemble du réseau TER. L’objectif est à la fois de renforcer indirectement la sécurité à bord des trains et de reconnaître les efforts particuliers des forces de l’ordre en la matière de sécurité des personnes.

>> Sécuriser les lycées publics et privés

Une autre compétence majeure de la Région est la gestion des lycées. De la même manière, des objectifs ont rapidement été fixés de manière à assurer la sécurité des lycéens. « Les établissements scolaires doivent être sanctuarisés et protégés de toute forme de violence. La sécurité de nos enfants est pour moi une priorité d’action politique », précise le président de la Région Laurent Wauquiez.

Dès 2016, la sécurisation des lycées a débuté avec l’installation de portiques d’accès, de sas de contrôle ou de filtrage des entrées. Plus de 120 lycées ont d’ores et déjà été sécurisés, l’objectif étant d’avoir 100 % des établissements publics équipés d’ici 2021. Sur 315 établissements, 300 ont déjà sollicité l’aide régionale, dont 80 pour l’installation de portiques. Parmi les interventions allant dans le même sens, le renforcement des clôtures d’enceinte de certains établissements a également été entrepris.

Plus globalement, au niveau de l’entretien courant des lycées, des efforts sont également à l’ordre du jour : 10 établissements publics présentaient « des risques de sécurité en matière d’accueil du public », et bénéficieront de travaux de rénovation et de mise aux normes. La Région a souhaité également répondre présent pour la sécurisation des lycées privés, prévoyant une enveloppe de 6 millions d’€, votée en 2016, pour la mise en place de systèmes de contrôle d’accès (portiques, tourniquets, tripodes) dans près de 150 établissements.

© Michel Pérès/Région Auvergne-Rhône-Alpes

>> La Région primée aux Trophées de la sécurité

Chaque année se tiennent à Paris les Trophées de la sécurité, qui réunissent des professionnels de la sécurité et récompensent les innovations et évolutions dans ce secteur. Le 25 septembre, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a été la seule collectivité régionale distinguée aux Trophées de la sécurité 2017, obtenant une mention spéciale pour la politique de sécurisation de ses lycées.