Ovalie, une belle Salers égérie du Salon de l’agriculture 2023

Publié le
Le 15/11/2022
Auvergne-Rhône-Alpes
Chapô

La Région Auvergne-Rhône-Alpes est fière de vous présenter Ovalie, vache de race Salers, qui a été choisie pour être l’égérie du Salon international de l’agriculture 2023.

Contenu
Texte

Avec sa robe acajou, Ovalie représente parfaitement la race Salers : des poils longs et frisés, un museau rosé, des cornes grandes et fines de couleur claire, en forme de lyre. Âgée de 5 ans, Ovalie est née aux confins du Cantal et du Puy-de-Dôme. Elle tient son nom original de la passion de son éleveur pour le rugby. Son caractère calme et docile fera d’elle une parfaite égérie du prochain Salon international de l’agriculture (SIA), du 25 février au 5 mars 2023 à Paris – Porte de Versailles.

Essai transformé pour Auvergne-Rhône-Alpes !

Après Neige, vache de race Abondance qui avait fait toute la fierté de la Haute-Savoie en 2021 et 2022, Ovalie permet donc à Auvergne-Rhône-Alpes d’être encore une fois à l’honneur, cette fois sur sa partie auvergnate.

Ovalie est née en 2018 dans le Cézallier, à Lesparot sur la commune de Saint-Alyre à 1 100 mètres d’altitude. En 2023, non seulement elle représentera la race Salers au Salon, mais c’est également elle qui figurera sur l’affiche officielle du SIA !

Média
Preview image for the video "Ovalie, égérie du Salon international de l'agriculture 2023".
Média
Image
Ovalie égérie du Salon agriculture 2023

Ovalie, prochaine égérie du Salon international de l’agriculture, fait la fierté de ses éleveurs Marine et Michel, et de leurs enfants. © Laurence Barruel

Texte

Ses éleveurs sont Marine et Michel Van Simmertier. Marine est originaire d’Alsace, Michel de Seine-et-Marne, mais tous deux sont tombés amoureux de la Salers et du territoire, avant même leur installation dans la région. Ils goûtent pleinement l’honneur qui leur a été accordé : « Nous sommes fiers qu’Ovalie soit la vache égérie du prochain Salon international de l’agriculture. Nous espérons porter un message positif pour l’agriculture auprès du grand public, mieux faire connaître notre métier d’éleveur, partager notre quotidien et mettre en lumière notre race : la Salers. Et pourquoi pas susciter des vocations : l’agriculture a besoin de femmes et d’hommes passionnés ! »

Marine, Michel et l’égérie Ovalie incarnent à eux trois la nouvelle génération. Marine et Michel concluent : « C’est une récompense pour le travail que nous avons accompli depuis notre installation. Nous sommes conscients de la formidable visibilité que cela représente pour notre exploitation. Nous espérons être à la hauteur de la mission qui nous est confiée. »

En Auvergne-Rhône-Alpes, personne n’en doute ! Bravo à eux et bravo à Ovalie, qui fait déjà toute la fierté de notre région, en attendant le Salon de l’agriculture qui démarrera le 25 février prochain.

Citation

Nous sommes fiers de notre agriculture et de nos éleveurs, nous les soutenons ! On a trop souvent tendance à oublier que soutenir nos agriculteurs, c’est tout à la fois participer au rayonnement de l’excellence française et renforcer notre souveraineté alimentaire sur la scène internationale. »

Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

La Région soutient une agriculture moderne et durable

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a triplé, depuis 2016, son budget dédié à l’agriculture et notre Région est le premier budget agricole de France. Des producteurs aux consommateurs, la Région vise la souveraineté alimentaire et soutient une agriculture moderne et durable. Elle encourage une agriculture de pointe, accompagne les vocations et soutient les filières en toutes circonstances pour produire et partager localement des produits de qualité. En portant la démarche MA RÉGION, SES TERROIRS, elle s’engage également à faire connaître et promouvoir auprès du grand public les produits d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Le président de la Région Laurent Wauquiez déclare : « L’une des ambitions majeures que nous portons avec Fabrice Pannekoucke, vice-président délégué à l’agriculture, est d’accompagner le monde agricole à relever les défis environnementaux de notre époque. Pour cela, nous avons dès 2020 mis sur pied un plan d’adaptation au changement climatique pour favoriser l’installation d’énergies renouvelables, la préservation des ressources en eau et le développement d’une économie circulaire. Pour le reste, nous poursuivrons le travail engagé : moderniser et innover dans le respect des traditions de nos terroirs. »

Média d'accroche
Sommet de l'élevage 2018 (photo d’archives)
Titre

La Salers, une race parfaite pour le XXIe siècle !

Média d'accroche
Sommet de l'élevage 2018 (photo d’archives)
Chapô

L’Auvergne, et plus précisément le Cantal, est le berceau d’origine de la Salers, une race qui a vu le jour à Salers, village du Cantal perché à 1 000 m d’altitude. Elle représente aujourd’hui près de 220 000 vaches en France. Animal de traction et de production fromagère à l’origine, la Salers est une race rustique capable de produire lait et viande, c'est la race rustique la plus complète. Ses capacités d’adaptation, sa rentabilité économique, sa facilité de conduite et son autonomie font de la Salers une race parfaitement adaptée aux enjeux sociétaux actuels et à l’installation de nouveaux éleveurs.

Source : Salon international de l’agriculture 2023