• Les inscriptions au transport scolaire pour l’année 2022-2023 sont ouvertes. Rendez-vous sur le site La Région vous transporte.

Compte administratif 2021 : la Région la mieux gérée de France

Publié le
Le 05/07/2022
Auvergne-Rhône-Alpes
Chapô

L’examen du compte administratif 2021 en assemblée plénière des 29 et 30 juin a, une nouvelle fois, mis en avant la bonne gestion financière de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Contenu
Texte

Malgré l’impact de la crise sanitaire et les efforts réalisés pour agir conte le Covid, la Région a su préserver sa bonne santé financière. C’est ce qui est ressorti de la présentation du compte administratif 2021 par Nicolas Daragon, vice-président de la Région délégué aux finances, lors de l’assemblée plénière qui s’est tenue les 29 et 30 juin. « Auvergne-Rhône-Alpes est pour la 6e année consécutive la Région la mieux gérée de France », a précisé le président de la Région Laurent Wauquiez.

Dès 2016, Laurent Wauquiez a défini une stratégie financière destinée à réaliser des économies sur les dépenses de fonctionnement afin de dégager des marges de manœuvre pour investir, et ce, sans augmenter les taxes et sans creuser la dette. Une stratégie qui s’est révélée précieuse au moment de la crise sanitaire en permettant de ne pas dégrader les comptes publics de la Région tout en conservant des leviers d’investissement.

Les capacités d’autofinancement ont été préservées, et même encore consolidées : elles sont en augmentation de +87 % par rapport à 2015. Par ailleurs, la bonne gestion a une nouvelle fois été reconnue par l’agence de notation Standard & Poor’s, qui accorde à la Région la notation « AA », note maximale qu’elle pouvait obtenir.

Média
Image
Visuel compte administratif 2021

Mobilisation face à la crise sanitaire

Texte

En 2021, la Région a mobilisé 300 millions d’euros pour faire face à la crise (avec un effet levier de 1 milliard d’euros) :

  • 30 millions d’euros pour protéger les habitants de la pandémie (lycées, transports, vaccination, mobilisation des élèves des formations médicales, sanitaires et sociales pour venir renforcer le personnel soignant…)
  • 170 millions d’euros pour nos emplois et notre souveraineté : lancement opérationnel du Fonds souverain régional, bonus relance pour soutenir les investissements des communes, investissements pour la rénovation énergétique et relancer les chantiers
  • 100 millions d’euros pour soutenir les entreprises et acteurs économiques : accompagnement des petits commerçants, soutien aux professionnels du secteur de la montagne, aides aux agriculteurs et aux filières agricoles.

Un niveau record d’investissement pour la relance économique

Texte

L’année 2021 marque un niveau record d’investissement par la Région avec 1,4 milliard d’euros. Depuis 2015 et l’arrivée de Laurent Wauquiez à la tête d’Auvergne-Rhône-Alpes, les investissements ont ainsi doublé.

  • 289 M€ pour soutenir la relance et défendre l’emploi : développement économique, industrie, montagne, agriculture, tourisme, recherche et innovation, formation professionnelle
  • 353 M€ d’investissements pour nos enfants : création et modernisation des lycées
  • 343 M€ pour développer les mobilités de demain : modernisation des infrastructures routières et ferroviaires dans tous les territoires
  • 176 M€ pour accompagner le développement des territoires, notamment ruraux : accompagnement des communes dans les domaines de la santé, du sport, de la culture, de l’éducation…

Quelques exemples de projets financés en 2021

  • Création du lycée Charles-Mérieux qui va permettre l’accueil de 820 lycéens. Premier lycée construit à Lyon depuis 1992.
  • Relocalisation au pied du Mont-Blanc de la production de ski haut de gamme par le soutien de la Région à Dynastar.
  • Mobilisation en faveur de la réouverture des urgences d’Ambert par la création de nouveaux logements d’accueil pour les médecins.
  • Rénovation du Musée des tissus à Lyon pour en faire un des hauts lieux du patrimoine français.
  • Lancement du déploiement de caméras de vidéoprotection pour 4 000 cars scolaires afin de protéger les enfants victimes de racket, d’intimidations ou de harcèlement.