Les Âmes nocturnes - Au Bonheur des vivants

Culture


S’inspirant de Buster Keaton, de Gaston Lagaffe ou de la Famille Addams, le duo de clowns des Âmes nocturnes abolit la pesanteur dans un spectacle hors norme où tout devient possible. Guidés par la logique des rêves, deux clowns se cherchent et jouent l’un de l’autre dans l’atmosphère mystérieuse et intime de la nuit. Elle, cheveux hirsutes dans une chemise de grand-père, impertinente et si attachante. Lui, deux taches noires enveloppant de nostalgie ses grands yeux.

Aller plus loin

Retour en haut de page