Suivi de chantier : zoom sur la RN88

Nom
Haute-Loire

Publié le
Le 01/07/2021
Nom
Haute-Loire
Chapô

Après le contournement du Puy-en-Velay, la RN88 est aussi en chantier. Deux projets sont menés de front : le doublement de la déviation d’Yssingeaux et la déviation de Saint-Hostien et Le Pertuis.

Contenu
Texte

Ces deux chantiers ont commencé en février 2020.

Déviation d’Yssingeaux : mise à 2x2 de voies

L’opération qui a commencé en février 2020 consiste à élargir la route nationale existante sur un tronçon de 3,8 km. Au nord, le doublement prolongera l’actuel tronçon à 2x2 voies se terminant après l’échangeur de la Guide. Au sud, le doublement s’arrêtera avant le viaduc du Ramel, qui restera à 2 voies. La durée des travaux avoisinera deux ans et demi.

Côté équipements, le confort des usagers et des riverains a été privilégié avec la réalisation de 4 écrans acoustiques pour un total linéaire de 1530 mètres et le rétablissement de plusieurs voies communales.

Budget : 37,8 millions d’euros pour le doublement de la déviation d’Yssingeaux, financés par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Déviation de Saint-Hostien / Le Pertuis

L’opération consiste à aménager un tracé neuf à 2x2 voies, d’une longueur totale de 10,7 km. Du nord au sud, le projet traversera les communes du Pertuis, de Saint-Hostien, Saint-Pierre-Eynac et Saint-Étienne-Lardeyrol.

Pour assurer la tranquillité des riverains, 2600 mètres linéaires de protections acoustiques seront installés. Le traitement des eaux a fait l’objet d’une attention particulière avec sept bassins de collecte et de traitement des eaux de ruissellement, ainsi qu’une cinquantaine d’ouvrages hydrauliques. Le respect de la biodiversité a également été pris en compte avec la création de nombreux passages à petite faune et de deux passages à grande faune.

Budget : 226,5 millions d’euros dont 198 millions d’euros financés par la Région Auvergne-Rhône-Alpes. L’État finance 14,5 millions d’euros et le département 14 millions d’euros.

Les partenaires du projet routier

Les acteurs de ce projet travaillent en étroite collaboration pour assurer la meilleure coordination du chantier.

  • La Région Auvergne-Rhône-Alpes assure la maîtrise d’ouvrage déléguée de l’opération.
  • L’État, propriétaire de la route, maître d’ouvrage, a délégué la mise à 2x2 voies à la Région dans le cadre d’un contrat de mandat. Il continuera d’en assurer l’entretien après l’achèvement des travaux.
  • Les collectivités locales : le Département de la Haute-Loire et la ville d’Yssingeaux sont associés au projet.
Texte

Des enjeux et impacts environnementaux importants

  • Une biodiversité à préserver, création de deux passages à grande faune dans le cadre du rétablissement des continuités écologiques, construction de passages à petite faune et de passage à chiroptères.
  • Franchissement de 6 cours d’eau avec des rescindements et réalisation d’une cinquantaine d’ouvrages hydrauliques pour l’écoulement des eaux de pluie.
  • Réalisation de 7 bassins multifonctions pour la collecte et le traitement des eaux de ruissellement de la route.
Texte (colonne 2)

Pour quels bénéfices ?

Ces travaux permettront une optimisation des temps de parcours et une amélioration notable de la sécurité sur un axe accidentogène. La desserte du territoire sera aussi rendue plus fluide, ce qui aura un impact très positif en offrant de nouvelles opportunités à la ville du Puy-en-Velay notamment. La commune du Pertuis deviendra aussi un village étape, bénéficiant de retours importants pour le commerce. Pour les entreprises, ces aménagements permettront de mieux les relier aux grands axes de communication, avec une connexion plus rapide et plus confortable vers l’axe rhodanien.

Ce qu’ils en disent...

Texte

Maryse Masclaux, présidente de l’association Vivre et Conduire 43 :
« Le but de cette nouvelle route est bien sûr qu’elle permette d’éviter beaucoup d’accidents. »

Émilie Jonquet, membre de l’association Vivre et Conduire 43 :
« Je me dis que peut-être qu’en sécurisant des villages comme Le Pertuis, aujourd’hui, des catastrophes peuvent être évitées. C’est notre but à tous, dans l’association. »

William Darne, propriétaire du café-restaurant du Col au Pertuis :
« J’ai été polytraumatisé de la route en 1998, et j’ai un ami qui a eu un grave accident il y a quelques années. La déviation du Pertuis apportera de la sérénité dans le village. La place a été aménagée, pour que Le Pertuis devienne « village services », et ces travaux n’auraient pas vu le jour s’il n’y avait pas eu le projet de la route. On espère que les gens viendront voir notre charmant village. »

Jordane Sicard, cogérant d’Avenir Ambulances :
« Ce projet de RN88 va nous apporter un gain de temps sur nos déplacements quotidiens vers les centres hospitaliers de Saint-Étienne et Lyon. Cela améliorera le confort pour nos patients, à l’intérieur des voitures, puisque ce sera une route qui sera beaucoup plus agréable. Et ce projet nous permettra clairement, aussi, de gagner du temps pour les urgences. »

Olivier Jamon, directeur général de Multi Transports :
« On a encore quelques goulots d’étranglement. Demain, on a besoin que cette route soit vraiment développée et que toutes ces déviations soient mises en place. Le développement de cet axe est important aussi, je pense, pour l’attractivité du Puy-en-Velay, pour le flux de personnes et de marchandises. »

Emmanuel Crespy, directeur d’établissements hôteliers :
« On avait encore un obstacle avec le col du Pertuis, qui effraie certaines clientèles notamment à la saison hivernale. C’est un vrai axe de circulation touristique l’été, donc toutes les améliorations qui seront faites sur cet axe participeront au développement des flux. »